AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Recrutement de Lily : First Part.

Aller en bas 
AuteurMessage
Lily Rose Adams
Cobb's Team
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 25
Localisation : Qui sait.
Emploi/loisirs : Affine les détails.
Humeur : Créative.

Personnage
Age PJ: 26
Totem: Carte Joker marquée au dos "Let Them Stretch Out Beneath The Sun".
Spécial:

MessageSujet: Recrutement de Lily : First Part.    Jeu 3 Mai - 17:46

C'était un jeudi soir, Lily buvait une tasse de thé devant la fenêtre de sa maison pavillonnaire, son père lisant le journal à côté d'elle. Depuis quelques jours elle ruminait cette étrange proposition d'emploi au sein d'une organisation bien particulière. Le concept ressemblait bien à celui que son fiancé lui avait vaguement évoqué " c'est compliqué, lui avait-il dit, je dois créer des mondes de mon propre esprit, comme dans un rêve, mais c'est fantastique!". Puis, il était partit dans un profond sommeil comateux.
On sonna à la porte. Le père se leva pour ouvrir la porte. Il cria pour se faire entendre de Lily :

"Chérie, tu as invité des copains de l'université ?"

Lily ne les avait pas revus depuis longtemps, pourquoi viendraient-ils...

Cobb : Bonjour Lily ! ça fait un baille !

Arthur : Ouaip, hahaha, on peut parler dans ta chambre ?

*Mais qui sont ces gens ? Attend, le mec brun, on dirait...*

Tony ?

Les deux se retournent, se regardent :

Cobb et Arthur : ça doit être de l'humour britannique.


Tous deux montèrent à l'étage sans demander l'avis de Lily.

Lily, pour ne pas effrayer son père, lui mentit :

Papa, on va pas te déranger, on va parler en haut du bon vieux temps... ^^"

Lily les retrouva dans sa chambre, en train de fouiller toutes ses affaires... Arthur vidait ses cartons à dessin, Cobb fouillait dans ses tiroirs à souvenirs et bibelots.

Cobb : Mon beau père a dû t'appeler. Comme tu n'as pas donné de réponse, on a préféré venir de nous même voir ce que tu vaux.

Mais Lily ne put supporter qu'ils fouillent sa chambre de fond en comble. Elle se jeta sur ses dessins, les arracha à Arthur, par pudeur, et referma ses tiroirs au risque que les doigts de Cobb y passent.

Vous êtes bien gentils, mais ce n'est pas une raison pour débarquer et mettre le désordre !

Arthur : Il faut bien, on est en état d'urgence, il nous manque une architecte dans l'équipe (Ariane est partie avec un dévergondé :'( ). Je voulais voir un peu la qualité de tes dessins, leur précision, et... je peux dire que tu as un bon coup de crayon... Faudrait voir ça en "vrai", si je puis dire.

Ah,... c'est vrai ? Embarassed ... Merci.

Cobb : Assez, Arthur, fais lui le test du labyrinthe, qu’on voit si on peut la garder ou chercher quelqu’un d’autre.

*Pas bien commode, celui là Suspect *

Arthur pris une feuille de papier vierge qui trainait, un crayon, et les tendit à Lily.

Arthur : Tout ce que tu dois faire, c'est dessiner un labyrinthe qui ne se résout pas en moins d'une minute.

Prise un peu à froid, Lily s'exécuta tout de même. Elle mit quelques instants à réfléchir (pensa à Alice au Pays des Merveilles), posa la pointe du crayon sur le papier et se mit à griffoner. Elle forma un labyrinthe circulaire d'une densité surprenante. Quand elle le tendit à Arthur, celui-ci eut l'air surpris. Il essaya de tracer un chemin vers la sortie du labyrinthe... Il bloqua, gomma, repris, et quand il eut fini, il se tourna vers Cobb.

Cobb : 1 minute et 9 secondes. Bah alors il y a du relâchement ?

Arthur : Je n'ai jamais mis autant de temps,... et du premier coup en plus. C'est impressionnant. Lily Rose Adams, je crois qu'on aimerait te garder un peu pour quelques tests...

Cobb : Tu as mis Arthur dans tous ses états, c'est SUR, on te garde pour quelques tests. Il faudrait que tu viennes au QG avec nous.

Attendez, j'ai mon père, et vous me prenez sur le vif...

Cobb : C'est maintenant ou jamais.

Et je ne sais même pas qui...

Cobb : Lui c'est Arthur, moi c'est Dominique. Nous t'expliquerons plus au détail au QG, il vaut mieux.

En réalité Lily n'avait qu'une envie, partir de cette routine infernale, et peut être trouver une piste sur l'ancien travail de son bien aimé. Elle enfila son manteau, ses chaussures, et suivit Cobb et Arthur d'un pas déterminé.

Papa, je sooors ! Je risque de rentrer tard, t'inquiète pas, je te préviendrai !!!

Le père : D'accord, sois prudente !

Arthur conduisait, ils arrivèrent jusqu'à l'endroit convenu. Quand Lily sortit de la voiture, elle vit un immense immeuble de style moderne aux grandes baies vitrées.

*Ils ont aucun gout ces américains*

Ils entrèrent dans le bâtiment, prirent l'ascenseur, jusqu'au dernier étage. Quand la porte s'ouvrit, une grande salle extrêmement sobre aux murs gris et au mobilier pur et froid s'offrit à eux.

*Mais c'est glacial ! C'est à se jeter par la fenêtre... Je comprends pourquoi ils avaient besoin d'un architecte ! *

Cobb: Assis-toi ici, si tu veux bien. Tu vas avoir droit à ton premier rêve en tant qu'extracteur ! Arthur t'expliquer tout cela dans le rêve. Tu verras, tu apprendras vite.

Lily n'eut pas le temps de dire un mot, que Cobb enroula une bande sur le bras de Lily, et appuya sur un gros bouton d'une étrange machine à ses côtés... Lily ferma les yeux aussitôt.
Dans le rêve, bien que Lily crut qu'il s'agissait de la réalité, Arthur lui montra rapidement qu'il s'agissait d'un... rêve. Il expliqua la mission d'architecte, ce qu'on attendait d'elle : ne pas laisser un seul élément qui puisse faire douter un homme qu'il s'agisse bien de la réalité, détailler parfaitement, ne reproduire en aucun cas des villes existantes, ne pas trop jouer sur les effets "spéciaux" (Lily n'usa pas d'en abuser au début...), bien qu'il lui appris le modèle de l'escalier infini, le "paradoxe", et d'autres modèles d'effets d'optiques. Lily était un peu maladroite au départ, comme un enfant brusque à qui on confie de la porcelaine, mais appris peu à peu à se maitriser. Puis, Arthur lui expliqua les différentes strates possibles dans le rêve, la discordance du temps... Lily comprit vite qu'il s'agissait bien du travail de son Tony. Elle n'hésita pas à montrer son enthousiasme pour cette mission. Cobb, dans le "monde réel", les rappela à l'ordre, et les réveilla. Lily, bien qu'on lui eut dit qu'il s'agissait un rêve, semblait tout de même troublée par ce qui venait de se passer.

Arthur à Cobb: Je crois que dans quelques jours, elle sera prête.

Cobb : Bien, Lily, rentre chez toi. Réfléchis bien à tout cela, et reviens ici samedi à 10h. Tu rencontreras l'équipe, et nous verrons tous vraiment de quoi tu es capable. Surtout retiens bien tout ce que Arthur t'as dit, entretiens ton imagination, dessine des plans, des façades, des tables, des tapis, des chaises, un poisson rouge, ce que tu veux, mais imagine ! Imagine des paysages, des modèles de ville, d'intérieur, autant que tu le peux. Aussi, trouve-toi un petit objet qui tient dans ta poche, avec une caractéristique que seul toi peut connaître. Il te sera précieux dans les différentes strates de rêve, il te permettra de distinguer le rêve de la réalité. Crois moi, c'est vital.

Lily ne dit rien, laissa les deux hommes, repris l'ascenseur, descendit, sortit, et pris le bus pour rentrer chez elle. Elle était complètement bouleversé... Pouvoir à ce point rêver, créer, façonner, penser, modeler, faire croire...

P***** C'EST TROP GENIAAAAAL !!!!!!

Les passagers du bus eurent tous un sursaut et regardèrent Lily avec effroi. Même le conducteur arrêta un moment le bus, puis repris. Lily se cacha sous son manteau, mais peu importe, l'excitation était trop grande pour réprimer son bonheur. En rentrant, elle monta directement dans sa chambre, s'enferma, et fouilla tous ses tiroirs pour trouver un objet tel que Cobb lui avait décrit. Elle n'eut pas à chercher longtemps, elle retrouva la carte de joker que Tony lui avait donné après avoir inscrit une citation de leur chanson préférée au dos, afin que Lily se réconforte un peu du décès de sa mère.
Son vendredi, elle le passa à faire des croquis de n'importe quel objet, à les arracher, les jeter, recommencer... Son père restait l'oreille collée à la porte de sa chambre à se demander ce que sa fille faisait... Le samedi matin, Lily mit une heure à décider d'une tenue "sérieuse, mais pas trop, mais pas trop décontractée non plus, mais aussi créative, sans être déjantée"... Puis elle but un thé et mangea en un temps record, embrassa furtivement son père, et courut prendre le bus. Le chauffeur, qui était le même qu'hier, hésita à la laisser monter.
Elle arriva tout de même devant l'immeuble du rendez-vous. A mesure que l'ascenseur montait, son coeur battait de plus en plus vite. Quand la porte s'ouvrit, elle crut qu'il allait exploser. Elle s'avança tout de même dans la pièce, malgré ses bouffées de chaleur et ses tremblements.

... Bonjour, je m'appelle Lily Rose Adams. Je suis l'architecte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Colleen Fanshawe
Admin-Cobb's Team
avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 26
Localisation : Réalité
Emploi/loisirs : Travaille sur sa nouvelle cible
Humeur : ...Grrr

Personnage
Age PJ: 27 ans, Née le 5 Novembre
Totem: Un kaléidoscope
Spécial: Ex agent du FBI

MessageSujet: Re: Recrutement de Lily : First Part.    Mer 16 Mai - 18:03

Un mois et cinq jours. Cela faisait un mois et cinq jours que Colleen avait rejoint l'équipe d'extracteurs de son cousin. Et elle en avait un peu bavé pendant ce mois et ces cinq jours. Lorsqu'elle n'était pas chez elle à potasser le livret que lui avait fait Haley, elle était au Q.G avec son maitre faussaire à peaufiner son talent onirique. Elle avait même eut droit à sa première mission. Simple, mais c'était tout de même une mission. Une simple extraction d'informations dans le cadre d'un espionnage industriel. Elle avait du se faire passer pour le meilleur ami du PDG pendant près de deux heures. Enfin, deux heures dans le rêve. La mission fut une réussite et Colleen n'en était que plus flattée. Elle avait encore du mal avec les membres de son équipe, outre Arthur bien sûr. Mais la confiance, enfin, si on peut appeler ça comme ça, disons, l'appréciation commençait à germer en elle. Comme avec son ancien coéquipier du F.B.I. Paix à son âme... Cobb se révélait être attentionné et protecteur, autant qu'autoritaire. Colleen commençait même à le considérer comme quelqu'un de bien... Et Eames, bah... C'est Eames, ça demandait du temps, mais elle s'y était habitué. Et puis c'était son professeur et elle avait surement passé plus de temps avec lui qu'avec Arthur depuis son recrutement... Quant à Haley... Leurs contacts se résumaient aux formules de politesse, et encore...
Aujourd'hui n'était pas un jour comme les autres. Non. L'équipe allait peut-être accueillir un nouveau membre. L'architecte, un membre indispensable dans une équipe d'extracteurs. Colleen l'avait bien comprit et elle se réjouissait de ne pas en être un. Le nouveau, enfin, la nouvelle devait être évaluée aujourd'hui. Et c'était le moyen pour Colleen de montrer qu'elle avait bossé dur et qu'elle n'était plus une débutante.
Le matin, elle avait, pour une fois et on ne sait pourquoi, pris soin de se coiffer. Ses cheveux étaient étonnamment lisses et longs, sans les nœuds. Elle avait vite enfilé ses vêtements et ses chaussures, bien décidée à ne pas arriver en retard. Elle suivit le schéma habituel : taxi, descente à trois rues de son objectif et marche tranquille jusqu'au Q.G. Elle se demandait comment allait être la recrue. Jeune ? Vieille ? Moche ? Vicieuse ? Arthur avait préféré ne rien lui dire, la connaissant et l'empêchant d'avoir le moindre préjugé.
Arrivée au Q.G, elle enleva son blouson, le posa sur une table, proche des éternels transats et alla prendre son cousin dans ses bras.

-Eh ! ça va ?

-Oui très bien, et toi ?, demanda-t-il.

-Bien...

Voilà, ça c'était fait. La grande conversation de Colleen ! Puis elle alla vers Cobb, prête à lui tendre la main mais elle se stoppa. Cobb sembla troublé, mais il commençait à avoir l'habitude. Il se contenta d'un :

-Bonjour Colleen.

-Bonjour Cobb..., dit-elle d'une voix faible, le regard fuyant.

Elle observa autour d'elle et vit Haley. Elle lui accorda un simple regard et un geste très ébauché de la main accompagné d'une sorte de moue se voulant sympathique... Eames n'était visiblement pas arrivé. Elle se retourna, visant la table où elle avait posé son blouson et elle s'assit, les pieds ballants.

-Tu as fait quelque chose à tes cheveux ?

Colleen fut extrêmement surprise. On lui parlait de ses cheveux ! Même venant de son cousin, c'était pour elle un truc extra-terrestre !

-Euh... non. J'les ai coiffés...

- Ah !, répondit-il visiblement gêné de la simplicité de sa réponse.

-Bah ça te va bien !, lui avoua-t-il avec un sourire amical.

OO Colleen ouvrait de grands yeux ronds. Cobb venait de lui faire un compliment là ? Et elle savait pas quoi faire. On est censé réagir comment à un compliment ? Dans le doute, elle préféra répondre :

-Euh... On peut parler d'autre chose que mes cheveux ?

Un silence de la mort qui tue suivit, les regards s'évitant. On entendait que le bruit de la ville, plusieurs mètres plus bas. Soudain, des pas se firent entendre juste devant la porte et ils eurent droit à un fracassant :

-Bonjour, je m'appelle Lily Rose Adams. Je suis l'architecte.

Quelle entrée ! Visiblement c'était la nouvelle, et elle était pas du genre à cacher son enthousiasme. Colleen l'observa, en mode scanner habituel. Une blonde, aux traits légers... A en croire son accent, elle était britannique, comme elle. Elle sentit de l'excitation et du stresse dans la voix de la nouvelle. Normal, pour un test. Elle semblait très différente d'elle ou Haley. Les quelques minutes à venir allaient en apprendre plus sur elle, mais Colleen n'abandonna pas pour autant son éternelle méfiance.

-Bonjour Lily Rose !

- Salut ! Bienvenue au QG !, lui dit-il avec un sourire, ce que Colleen n'apprécia pas du tout...

-Je te présente l'équipe. Arthur que tu connais déjà.

°Comment ça elle le connait déjà !!..... Aaaarthuuur !!! TT°

-Et voici Colleen, une de nos faussaires, dit-il en montrant une Colleen qui grinçait des dents en pensant à son cousin passant du temps avec la Lily...

Elle leva les yeux et les plongea dans ceux de la nouvelle pendant une demi seconde avant de lui accorder un :

-B'jour...

Ca démarrait mal. Elle avait pas le droit de connaitre son cousin, non non non...

-Et voici Haley. Notre chimiste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inception-continuum.forumgratuit.org
Haley Stark
Admin-Cobb's Team
avatar

Messages : 1383
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 27
Localisation : Aucune idée
Emploi/loisirs : CAFEINE !
Humeur : Nerveuse

Personnage
Age PJ: Née le 02 Février 1990 (21ans). Officiellement 24.
Totem: Multiples et variables
Spécial: Surdouée - Âme vieillie

MessageSujet: Re: Recrutement de Lily : First Part.    Jeu 21 Juin - 16:23

Le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle en avait vu défiler des "aspirants architectes". Qu'il s'agisse de membres encore opérationnels d'une ancienne équipe, d'anonymes en quête de rêves, de types conseillés par un réseau de connaissances, ou même d'arnaqueurs professionnels décidés à se ranger, Haley n'en avait cure. Ses projections les traitaient tous immanquablement de la même manière, c'est à dire en les éliminant. Pourquoi en serait-t-il autrement cette fois-ci ? Aucune raison ne lui venait à l'esprit et elle se préparait psychologiquement à devoir partager un rêve avec une inconnue.
Un examen comme les autres, angoissant mais au résultat prévisible. Cela faisait plus d'un mois qu'aucun nouveau ne s'était pointé et Haley aurait préféré que cela continu. En fait elle avait bien assez à faire avec Colleen et Eames. La première ne lui posait pas trop de problème. Discrète la plupart du temps elle ne se montrait démonstrative qu'avec Arthur. Haley et elle ne se parlaient presque pas à moins d'y être obligée et leur relation restait on ne peut plus professionnel. Rien d'amical. Des amis elle en avait deux : Cobb et Arthur. Les autres n'étaient que des étrangers. Au moins Colleen respectait ça, ce qui était appréciable. Mais ce n'était pas le cas de Eames. Lui il prenait de la place. Et pas seulement en terme spatial. Il agissait comme un membre à part entière de l'équipe en prenant ses aises. Il semblait prendre un malin plaisir à taquiner Haley, visiblement décidé à lui arracher un rire ce qui pour l'heure était peine perdue. Il ne perdait pas une occasion de la vanner ce que Haley prenait pour une agression. Elle l'évitait le plus possible mais elle le retrouvait immanquablement sur son chemin. Dans ces cas elle se faisait toute petite, aspirant à se fondre dans le décor pour être épargnée du Faussaire. Mais ce que Arthur et Cobb appelaient parfois son pouvoir d'invisibilité ne semblait pas du tout fonctionner sur Eames. Par chance ce dernier n'était pas encore arrivé. Et Haley espérait qu'il n'arrive jamais. Toute entière à sa futur expertise elle ne voulait pas être dérangée, ou pire, déconcentrée. Quand il s'agissait d'une mission ou de ses propres performances sur le terrain, Eames savait se montrer sérieux. Mais pour un simple test ? Qui sait ce qu'il pouvait se permettre...

Haley était arrivée tôt, ce qui n'est pas bien difficile quand on ne dort pas, vêtue de sempiternelles vêtements noirs, et les cheveux libres pour masquer un temps soit peu les marques violacées de ses cernes et les tremblotements de ses pupilles et paupières assoiffées de sommeil. Soixante-douze heures qu'elle n'avait pas fermé l’œil, tenant grâce à son thermos de café rangé dans son sac mais qu'elle brulait de se saisir. Son arrivé s'était faite en toute discrétion, elle avait salué Cobb puis Arthur et s'était rangée dans un coin de la pièce, attendant le moment où elle devrait entrer en jeu. Ils avaient échangé quelques mots, s'étaient enquis mutuellement de leur santé, Arthur avait fait une remarque sur sa mauvaise mine - à laquelle elle avait répondu par un haussement d'épaule- et Cobb lui avait lancé un regard mi-réprobateur mi-compatissant. Comme pour leur donner raison ses mains avaient tremblé et elle les avait enfoui dans la poche de son hoodie noir. Colleen était arrivée peu après, enlaçant Arthur - ce qui mit Haley très mal à l'aise- et salua maladroitement Cobb. Quand elle lui adressa une ébauche de la main, Haley lui rendit brièvement son salut. Son besoin de caféine se faisait de plus en plus ressentir et elle craignait que cela influe sur la précision de ses dosages. Il serait dommage de shooter la nouvelle... déjà qu'elle n'était pas sûre à cent pour cent que le malaise de Colleen ne fut pas de sa faute lors de son test de Faussaire. En relisant ses notes elle avait décelé un petit quelque chose qui aurait dû lui mettre la puce à l'oreille et attirer sa préférence pour un autre composant moins risqué. Ce qu'elle n'avait pas vu à la première lecture. Bien sûre un chimiste normal n’aurait rien remarqué même après dix lectures, mais pas Haley. Haley était censée analyser et déduire mieux que ces congénères, cette petite faille la rendait dingue. Mais plutôt que de revoir son mode de vie et de s'accorder d'avantage d'heures de sommeil elle avait opté pour davantage de café et un charmant cocktail de vitamines.
Mais toute vitaminée qu'elle fut, elle ne parvint pas à s'intéresser à la conversation. Une histoire de cheveux inhabituellement coiffés... Certes elle l'avait constaté mais ne comprenait pas pourquoi les gens se sentaient obligés de le dire tout haut. Parait-t-il que ça se fait, que cela prouve qu'on prête attention à la personne. Ce devait surtout être gênant vu l'air de cette pauvre Colleen qui réagissait au compliment de Cobb par un beau :

-Euh... On peut parler d'autre chose que mes cheveux ?, ce qui réinstaura un blanc pesant au QG mais rassura Haley sur l'idée qu'elle se faisait de la nouvelle.
La nouvelle ? Haley entrapercevait des complications fort déplaisantes. Certes cela faisait plus d'un mois que Colleen était parmi eux, mais elle continuait à la voir comme "la nouvelle". Qu'adviendrait-t-il quand l'autre nouvelle arriverait ? Elle tenta d'imaginer son asociabilité paranoïde face à deux nouvelles -plus Eames !-, et un poids lui écrasa les poumons. Trop de monde en perspective !! Elle se faisait justement cette remarque quand des pas vinrent troubler le silence ambiant, suivit d'une entrée fracassante :

-Bonjour, je m'appelle Lily Rose Adams. Je suis l'architecte.

Ah, cela partait mal. Non, elle n’était pas architecte. Aspirante architecte, oui. Détail, nuance, subtilité chère à Haley. Elle crispa les poings dans sa poche et commença l’analyse de Lily Rose par des coups d’œil furtifs qui se voulaient légers (contrairement au scanner de Colleen qui l’avait tant perturbé la première fois). Une observation discrète qui lui permit de compléter les informations qu'elle avait déjà. Cobb et Arthur s'étaient montrés évasifs en parlant d'elle, désireux que Haley soit la plus neutre possible le jour J. Mais elle savait déjà qu'elle aurait affaire à une jeune femme britannique, sûrement très douée pour attirer l'attention des deux extracteurs. Maintenant qu'elle la voyait, Haley faisait ses propres conclusion. Joviale, sociale, ouverte, aussi effrayée qu'excitée d'être là... Une artiste, sans aucun doute. Elle le voyait à ses mains, ses vêtements, ses cheveux, sa posture, son expression... Plus âgée qu'elle sans doute aucun. Tout cela était très important. Un architecte imprégnait les lieux de son style, en observant attentivement la nouvelle (numéro 2) elle pourrait se faire une idée de sa personnalité et la retrouvait dans l'architecture du rêve. Et le faire s'effondrer. Plaisante perspective ! Tandis qu'elle prenait notes de tous ces petits détails, les présentations se poursuivaient.

-Bonjour Lily Rose !

- Salut ! Bienvenue au QG !, lui dit-il avec un sourire.

-Je te présente l'équipe. Arthur que tu connais déjà. Et voici Colleen, une de nos faussaires, dit-il en montrant une Colleen qui grinçait des dents en pensant à son cousin passant du temps avec la Lily...

Colleen leva les yeux et les plongea dans ceux de la nouvelle pendant une demi seconde avant de lui accorder un :

-B'jour...

-Et voici Haley. Notre chimiste.


La dites Haley ne fit aucun effort de courtoisie. Elle n'aimait pas les aspirants architectes et en avait marre des nouveaux. Et puis si elle ne perdait pas de temps en présentation sans doute inutiles peut-être pourrait-t-elle commencer l'évaluation sans Eames ce qui la déchargerait d'un...

- Salut, je ne suis pas en retard ?

... lourd fardeau.

- Si comme d'habitude. On aller commencer.

- Moi aussi je suis content de te voir, fit-t-il d'un ton sarcastique. C'est elle l'aspirante architecte ?

Haley en sursauta de stupeur. Eames venait-t-il de différencier "architecte" de "aspirante architecte" ? Une bouffée de reconnaissance involontaire la submergea et elle lui envoya un regard quasi adorateur qui n'avait rien d'Haleyien et qui lui donnait l'air d'avoir avaler une balle de golf. Heureusement Eames ne sembla pas remarquer cette terrible expression, trop occupé à détailler la nouvelle numéro 2.

- Bon courage, il va falloir t'accrocher pour convaincre celle-ci... (il tendit la main à Lily Rose tout en désignant Haley d'un signe de tête.) Moi c'est Eames.

Haley utilisa ce précieux laps de temps pour reprendre contenance et plonger dans son sac dont elle sortit son questionnaire de Chimiste. Elle se dirigea ensuite vers la nouvelle et lui donna le formulaire. Par chance son professionnalisme était à toute épreuve et elle pu s'exprimer clairement malgré son anxiété.

- Chimiste, oui. Tu dois remplir ce formulaire pour que je puisse préparer un sédatif adapté à ta condition physique. Ne triche pas et n'omet aucun détails. Je le saurais.

Ton neutre, guère avenant. Elle ajouta pour que Lily Rose possède bien toute les infos nécessaires à son évaluation :

- C'est aussi moi qui vais t'évaluer. Tu as déjà vu un rêve s'effondrer ou des projections t'assass...

Eames la fit taire en lui plaquant une main sur la bouche, la forçant à reculer. Dans le cerveau de Haley une alarme "CONTACT - FUITE" clignotait. Elle se dégagea vivement et s'empara de son précieux café dont elle avala la moitié du thermos avant d'être de nouveau capable d'affronter froidement la situation. Pendant ce temps Eames rassurait Lily Rose.

- Elle plaisante, c'est une fille très drôle !

Affirmation contestée par le regard tétanisé de Haley qui semblait figée à côté de son sac, prête à se statufier. Arthur reprit le contrôle de la situation avant que Eames ne les fasse tous descendre par l'ex snipeuse Haley.

- Ne t'inquiète pas Lily, rien de mal ne peut t'arriver. Nous allons juste rêver.


Haley n'était pas du tout de cet avis. Il pouvait arriver des choses atroces en rêve. Et même en vrai d'ailleurs.

- Colleen et Eames nous accompagnent, ils ne feront qu'observer, ne te laisse pas perturber par eux. Il ajouta plus bas : Enfin par lui surtout. Eames je te préviens que si tu déconcentres Lily ou Haley je t'exclus de l'évaluation.

Eames prit un air d'innocent accusé à tort.
Toujours immobile, Haley se remettait doucement, attendant qu'on lui rende son formulaire remplit. Quand ce fut fait elle prépara le sédatif comme un automate, ne laissant rien paraître qui puisse indiquer qu'elle ait conscience du monde extérieur, et plaça sa petite fiole dans la machine avec les autres. Sans mot dire elle prit place sur son transat - le plus gris et froid, et resta allongée, bien décidée à patienter le temps qu'il faudrait pour commencer le test.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lily Rose Adams
Cobb's Team
avatar

Messages : 27
Date d'inscription : 28/08/2011
Age : 25
Localisation : Qui sait.
Emploi/loisirs : Affine les détails.
Humeur : Créative.

Personnage
Age PJ: 26
Totem: Carte Joker marquée au dos "Let Them Stretch Out Beneath The Sun".
Spécial:

MessageSujet: Re: Recrutement de Lily : First Part.    Mer 15 Aoû - 19:53

Après sa présentation, Lily Rose dut attendre un peu avant d'avoir droit à des salutations quelques peu... froides. L'une, se nommant Colleen, lui donna un maigre "B'jour" et la dévisageait profondément comme si Lily avait fait quelque chose d'obscène, l'autre, une certaine Haley, ne disait rien et tremblait nerveusement... Il n'y avait que les sourires et les paroles rassurantes d'Arthur et de Cobb qui réchauffaient un peu l'atmosphère. Elle tenta tant bien que mal de saluer ses nouveaux compagnons, pour ne pas partir sur des litiges.

-Enchantée, dit elle à Colleen, avec un grand sourire

-Enchantée, dit elle à Haley, avec un sourire un peu plus forcé.

Puis, un homme costaud arriva dans la salle.

-Salut, je ne suis pas en retard ?

-Si comme d'habitude. On allait commencer.

- Moi aussi je suis content de te voir, fit-t-il d'un ton sarcastique. C'est elle l'aspirante architecte ?

En entendant ces deux derniers mots, Lily Rose faillit exploser. Déjà que les deux seules femmes de ce groupe tiraient la tronche et étaient névrosées, voilà qu'on la traite de novice !

-Moi, MONSIEUR, j'ai fait l'école de...

-Doucement, je rigolais ! Au fait, bon courage, il va falloir t'accrocher pour convaincre celle-ci... (il tendit la main à Lily Rose tout en désignant Haley d'un signe de tête.) Moi c'est Eames.

Lily Rose répondit à son signe de salut, mais se refusa de sourire.

-Enchantée, moi c'est Lily Rose Adams. Et j'espère qu'elle ne sera pas déçue, dit elle cyniquement.

-C'est bien, t'as de l'humour !

Lily n'eut pas le temps de répondre à ce genre de remarque, car Haley s'approcha d'elle. Alors qu'elle pensait que cette dernière allait enfin se présenter, ce n'était que pour lui dire :

- Chimiste, oui. Tu dois remplir ce formulaire pour que je puisse préparer un sédatif adapté à ta condition physique. Ne triche pas et n'omet aucun détails. Je le saurais.

-D'accord, répondit elle, en lui prenant le papier et sortant un stylo de son sac. Je m'y atèle !

- C'est aussi moi qui vais t'évaluer. Tu as déjà vu un rêve s'effondrer ou des projections t'assass...

- Elle plaisante, c'est une fille très drôle ! dit Eames en collant sa main sur la bouche de Haley.

*Un rêve s'effondrer... oui, surtout en réalité...*

Lily repensa au passé, mais les bruits gutturaux que Haley faisait en buvant la moitié de son thermos et l'odeur du café la firent revenir dans le présent.

*Elle a un peu des problèmes psychologiques, cette fille...*

- Ne t'inquiète pas Lily, rien de mal ne peut t'arriver. Nous allons juste rêver.

-Bien ! J'ai fort hâte de commencer !

- Colleen et Eames nous accompagnent, ils ne feront qu'observer, ne te laisse pas perturber par eux. Il ajouta plus bas : Enfin par lui surtout. Eames je te préviens que si tu déconcentres Lily ou Haley je t'exclus de l'évaluation.

Lily ria un peu et était tout de même contente qu'il y ait un farceur dans le groupe pour "détendre" l'atmosphère.

-Ne vous inquiétez pas, je ne me laisserai pas faire !

Voyant que Haley s'impatientait dans un coin, Lily remplit le formulaire au plus vite, tout en répondant exactement aux questions. Elle le lui remit, avec un sourire qu'Haley, forcément, ne lui rendit pas, partant tout de suite confectionner le sédatif.

-Tout va bien se passer, tu verras.

-La première fois, ça peut être impressionnant, mais tu maîtriseras vite le concept, j'en suis sûr. Comme toutes les premières fois...

Lily ne sut pas vraiment comment recevoir cette dernière comparaison, ni de quel point de vue l'adopter, mais comme Arthur lui indiquait un siège alors que Haley revenait avec une fiole, elle s'y assis en pensant plutôt à ce qu'elle devra faire.

-Au fait, Lily, as-tu ton "totem" avec toi ?

-Heu... Oui ! dit elle en tapotant sur la poche de son pantalon.

Une fois tout le monde assis, Arthur appuya sur un bouton, et Lily s'endormit...
Quand elle ouvrit les yeux, c'était pour se retrouver dans un pub à l'aspect chaleureux et convivial. Les fenêtres étaient ornées de vitraux aux dessins celtiques, des piliers de bois aux gravures fines partaient d'un vieux parquet pour soutenir un plafond en bois et en cuivre. Le bar, en même matière, était le centre de tout un système de tuyaux qui déversaient tout type de bières. Des posters divers de rugby et de marques d'alcool décoraient les murs un peu jaunes. Il y avait du monde qui riait aux éclats tout en se donnant une bonne frappe dans le dos. Tout le groupe était autour d'un table ronde, avec une guinness en face de chacun.

-Haha ! ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais !

-Tais toi, Eames... Lily, est-ce que ce pub est tiré d'un de tes souvenirs ?

-Non, pas vraiment, mais j'ai souvent été amenée à imaginer des intérieurs, et ça m'aurait plu d'avoir un pub comme cela... Désolée, c'est le premier lieu qui me soit venu à l'esprit...

*Avec un besoin de chaleur dans ce groupe de glace*

-Disons que c'est très personnel, avec ces bibelots partout... C'est très pittoresque, c'est vrai, mais on pourrait y déceler ta touche personnelle, et
ce n'est pas bon si on te connaît un peu. On saurait forcément que cela vient de toi.


-D'accord. Bah sortons dans la rue, alors.

Tous sortirent du pub, pour se retrouver dans une de ces avenues dignes de New York, aux bâtiments de vitres et d'acier grimpant jusqu'au ciel. Des voitures de toute marque circulaient, s'arrêtaient au feu rouge, redémarraient, et des passants ordinaires entraient çà et là dans les boutiques, avec des sacs à la main, des poussettes, ou avec des serviettes pour les hommes d'affaires qui entraient ou sortaient des buildings. Le soleil se reflétait sur les vitres des gratte-ciels, et le ciel était d'un bleu parfait, orné de quelques nuages fins.

-Alors, qu'est-ce que vous en pensez ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Recrutement de Lily : First Part.    

Revenir en haut Aller en bas
 
Recrutement de Lily : First Part.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inception continuum :: Le monde réel :: Le quartier général-
Sauter vers: