AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]

Aller en bas 
AuteurMessage
Adler Blake
Tywin's Team
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 27
Humeur : Coopératif

Personnage
Age PJ: 24 ans (02/Fevrier 1987)
Totem: Une Clé
Spécial: Riche héritier

MessageSujet: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Mer 21 Mar - 14:57

MANHATTAN

En avance, ils s’étaient assis sur un banc de Central Park. Ivy consulta sa montre pour la quatrième fois ce que nota Tywin. Elle se retenait de râler depuis un bon quart d’heure et ne tiendrait sans doute plus longtemps. Pourtant il ne parvenait pas à s’en amuser. C’était la première fois qu’ils étaient convoqués par une organisation aussi puissante que la CIA et même s’il en fallait beaucoup pour l’intimider, une partie de lui s’inquiétait.
Il avait été contacté la semaine précédente par un agent qui lui avait donné rendez-vous à Manhattan dans un bâtiment près de Central Park. Ty’ s’était d’abord montré méfiant mais devant le joli dossier garni d’informations salées de l’agent il avait accepté. Après tout c’était pour travailler n’est-ce pas ? Ce qui l’ennuyait le plus c’est qu’on lui ait demandé –non, ordonné- de venir avec son équipe. Il espérait que ces gus ne déballeraient pas tout de son père et ses origines, il n’avait aucune envie d’en entendre parler. Il savait donc par avance qu’il devrait se montrer conciliant. C’était dans ses cordes... jusqu'à un certain point.

- Tu crois qu’on en aura terminé avant dix-neuf heures ?
, osa enfin demander Ivy. Elle n’aimait pas le déranger quand il faisait cette tête mais il fallait qu’elle sache.

- Je ne sais pas mais annule au cas où…, répliqua-t-il d’un ton plus froid qu’il ne l’aurait voulu.
Sans doute encore un de ses rencarts. Tordus qui plus est. La CIA les convoquait et Ivy craignait de poser un lapin à son prétendant du moment. Il s’attendait à un exposé enflammé sur la psychologie fragile de ce pauvre homme susceptible de ne jamais se remettre d’un retard mais elle haussa les épaules, dégaina son portable, et envoya un sms. Il devait avoir l’air drôlement sérieux pour qu’elle s’exécute sans râler. Du coup il reprit plus gentiment :

- Au fait, tu ne m’as pas dis pourquoi on est venu plus tôt… on aurait pu arriver en même temps que Peck.

- J’attendais que tu demandes pour pouvoir répondre.

- Et bien j’ai demandé. Alors ?

Elle rangea son portable pour s’empêcher de jouer avec et évita son regard quelques secondes. Finalement elle trouva le courage nécessaire pour lui faire face et lança :

- Je voulais te dire de ne pas t’inquiéter. Quoi qu’ils balancent sur toi là dedans ça m’est égal.

Ty’ se rembrunit d’avantage encore et s’enferma dans le silence. Ses yeux verts brillèrent d’un éclat froid. C’était bizarre, Ivy avait toujours l’impression de voir une porte en acier se fermer dans son regard quand il verrouillait ses pensées. Elle continua quand-même, ne se laissant pas intimider.

- Je n’ai jamais fait de recherches sur toi mais j’ai toujours sût qu’il y avait des choses à trouver. Alors ne les laisse pas t’imposer une mission sous prétexte qu’ils en savent un peu trop.


Sans le montrer, il était touché par ses propos et rassuré qu’Ivy n’ait pas fait de recherches sur sa famille. Et en même temps… en même temps il n’aimait pas lui mentir. S’interdisant une fois de plus d’aborder le sujet délicat de sa famille, il détourna subtilement la conversation, d’une phrase et d’un sourire en coin qui réchauffait son regard.

- Je croyais que tu adorais ça : la CIA. Tu dois être ravie qu’on travaille pour eux, non ?

Ivy ne lui rendit pas son sourire.

- Oui, fit-t-elle. Tant que ce n’est pas pour les mauvaises raisons… C’est l’heure allons-y.

Ils quittèrent leur banc et se dirigèrent vers un bâtiment d’apparence anodine où Peck devait les rejoindre. Mais à peine se furent-t-ils approchés qu’un homme en costard les intercepta et leur ouvrit la porte.

- Nous attendons quelqu’un, dit calmement Ty’.

- Vous l’attendrez à l’intérieur,
répliqua l’agent d’un ton abrupt.

Désireux d’éviter toutes confrontations, le duo passa la porte – blindée- pour se retrouver dans une première salle délabrée. Ivy était affreusement déçue. Jamais elle n’aurait imaginé que les locaux de la CIA soient un tel nid à cafard ! L’agent leur indiqua la porte d’en face qui s’ouvrit sur une autre pièce. En total contradiction avec la première. Vaste, pâle, d’une propreté irréprochable et… clafit d’agents. Des ascenseurs menaient aux étages, montant et descendant dans un silence un peu inquiétant. Pour un lieu aussi peuplé le bruit était loin d’être insoutenable et Ivy se crût un peu à l’hôpital, l’air lui-même semblait aseptisé.
Le type en costard –mais ils l’étaient tous alors Ivy le surnomma intérieurement Gateman- les « invita » à s’assoir dans un coin qui servait sans doute de salle d’attente. Très à l’aise, Ty’ en profita pour localiser les caméras de surveillance, observer les allées et venus de chacun, et réfléchir à leur futur entretient. Il avait beau être habillé en civil, Ivy trouva qu’il ne dépareillait pas du tout au milieu de tous ces agents hyper sérieux et –s’étant adapté instinctivement- il avait même prit leur posture guindé. Il jeta un œil à Ivy qui elle ressemblait à une gamine dans une boutique Disneyland et la vit partir en fou rire.

- Qu’est-ce qui te fais rire ?

- J’imagine Peck entrer ici et la tête de nos employeurs s’il leur parle de trilobites…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore N. Peck
Tywin's Team
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part... Et c'est joli.
Emploi/loisirs : Réfléchit, non pense.
Humeur : Lunatique

Personnage
Age PJ: 26 ans, Né le 10 Mai
Totem: Une pince crocodile
Spécial: Scientifique fou

MessageSujet:    Ven 23 Mar - 15:51

Peck était au volant de sa petite voiture, roulant tranquillement dans les rues de Manhattan. Enfin roulant... stagnant dans les traditionnels bouchons de la ville. Il avait entrouvert sa fenêtre laissant entrer l'air qui faisait voleter ses cheveux mal coiffés. Tandis qu'il attendait, il se posait une grande question : Pourquoi on surnomme New York la Grosse Pomme ? C'est vrai, quel drôle de surnom ! Et c'est le genre de trucs qui peut perturber Peck pendant longtemps. Il souriait en s'imaginant en train de rouler en plein de centre d'une pomme géante. Il fini par garer sa voiture non loin de l'endroit où il avait été appelé avec le reste de l'équipe. Il coupa le moteur et remonta sa fenêtre, puis sortit... Il mit des lunettes noires sur son nez et portait une petite oreillette micro, celle dont il se servait pour jouer à ses jeux de geeks en ligne... Il portait un pantalon baggy marron avec des poches au niveau des genoux, tombant sur ses traditionnelles Converses rouges, et une espèce de ceinture multi fonction. Bref, un enfant qui s'est déguisé en espion. Il faut dire qu'il n'avait pas été appelé n'importe où ni par n'importe qui. La CIA ! C'était pas rien. Et il fallait qu'il soit habillé pour la circonstance. Il marchait sur le large trottoir, se tenant droit du haut de ses 1m62, en mode Terminator, baissant les lunettes sur son nez, laissant apparaitre ses petits yeux bleus qui scrutaient les passants... Ces derniers le regardaient bizarrement d'ailleurs, mais Agent Peck ne les captait pas. Il fini par arriver au bâtiment qui devait servir de point de rendez-vous.

-Objectif atteint. Attend de nouveaux ordres. Terminé..., murmura-t-il tout en portant la main à son oreillette.

Il s'approcha du bâtiment le plus naturellement du monde, comme s'il allait rentrer dans un magasin de vêtements. Mais il fut intercepté par une sorte d'armoire à glace en costard noir. Peck s'arrêta, réajustant les lunettes sur son nez.

-Bonjour cher collègue. Auriez-vous l'obligeance de me laisser passer ?

L'agent de sécurité fit une drôle de tête, entre l'irritation et la surprise. Il grogna et ajouta :

Agent 1-Je suis pas la pour plaisanter petit. Aller circule ! Va jouer aux apprentis agents plus loin !

Peck, sans se laisser le moins du monde intimider, se racla la gorge et s'approcha un peu plus de lui.

-Non, nous nous sommes mal compris. J'ai été appelé pour bosser ici. Une mission habituelle quoi, dit-t-il en baissant ses lunettes noires et adressant un clin d’œil à la brute de décoffrage.

Ce dernier recula de surprise. Il semblait de plus en plus énervé.

Agent 1-Ecoute, des rigolos comme toi j'en voit tous les jours mais alors toi ! Tu risques vite m'énerver. Et je risque d'être violent. Alors maintenant tu dégages... !

Et il cogna son poing dans son autre main, le regard méchant. Peck remit ses lunettes, sentant que son interlocuteur ne semblait pas le comprendre du tout.

-Bon, je vais reprendre du début. J'ai été appelé ici pour un job, avec le reste de mon équipe. Ils doivent surement m'attendre à l’intérieur ! Et après, ils vont croire que je suis en retard, alors que j'étais à l'heure. J'avais même prévu le temps dans les embouteillages en calculant par rapport aux statistiques de flux de la ville. En plus, c'est notre première vraie mission ensemble, et ils vont croire que je suis du genre à ne pas être ponctuel. Et ils vont mal me voir ! Alors maintenant, laissez-moi passer, s'il vous plait. Je vous en prie !

L'agent grogna une seconde fois, tout en maitrisant son envie de cogner le mini gars devant lui. A ce moment, un autre agent tout de noir vêtu sortit du bâtiment s'adressant à son collègue.

Agent 2- Eh dit donc, le boss s'impatiente. Pas de signe du troisième membre de l'équipe de civils spéciale ?

Il laissa la porte entrouverte. Peck, n'écoutant que son extrême besoin de ne pas être en retard, se mit à courir et passa la porte avant qu'elle ne se referme.

Agent 1- Eh !!, cria-t-il en se précipitant à sa poursuite suivit par son collègue.

Peck courait comme un dératé, n'ayant aucune idée de là où il devait aller. Mais ses petites jambes lui posèrent encore problème. Il fut bien vite rattrapé par les deux costauds de service qui connaissaient les locaux et qui en un pas faisaient le double de se que faisaient les pas de Peck. Il sentit une main l'agripper par le col de sa chemise et ses pieds décoller du sol. Il jeta un regard droit devant lui et reconnu Tywin et Ivy dans la pièce d'à côté.

-Eh ! Ils sont là !! Mes collègues à moi ! Ils sont...

Agent 1-Viens pas là toi !! Petit enfoiré tu vas avoir de sérieux problèmes !

Peck se débattit un peu essayant d'appeler Ivy et Ty, tandis que l'autre agent s’approchait.

Agent 2-C'est qui ce type ?

Agent 1-Un gamin qui pense que nous sommes des petits rigolos.

-Mais non pas du tout !! Déjà, je suis pas un gamin U_u ! Et je ne vous prend pas pour des rigolos ! J'admire vraiment votre travail les gars !!

Il se rendit compte qu'il ne touchait pas du tout le sol et pendait au poing de l'agent qui grinçait des dents.

-Je suis Théodore Peck ! J'ai été appelé pour une mission !

Agent 2- Peck !? Mais attend, t'es le troisième de l'équipe de civils spécialisée ?

Peck releva la tête, comme si on comprenait enfin sa langue.

-Oui c'est moi ! Et mes collègues sont là-bas ! Et je vais être en retard nom d'un neutron !! ><

Le deuxième agent regarda son collègue d'un ait affolé.

Agent 2-Lache-le, c'est lui que le boss attend !

Le premier agent grogna et laissa retomber sa prise sans trop de délicatesse. Peck tomba sur ses pieds, vacilla un peu, et remit on col et ses vêtements en place. Il regarda successivement les deux agents.

-Et bien voilà tout rentre dans l'ordre. Il y eut malheureusement quelques incompréhensions qui me firent quelque peu défaut, mais je ne suis pas rancunier. Ça prouve que vous faites bien votre travail. Au plaisir de bosser ensemble ^^. Et je vous laisse parce qu'on m'attend.

Il s'éloigna d'eux, entendant à peine un dernier grognement de l'agent de dehors. Il entra dans la salle où il avait vu Ivy et Ty.

-Eh salut ! Désolé pour le retard ! Vraiment désolé. Des soucis de communication. Et c'est cool, on va bosser pour la CIA ! J'ai déjà rencontré quelques agents. Des types géniaux, vraiment cools !, dit-il avec un grand sourire. Alors on commence quand ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Swan
Tywin's Team
avatar

Messages : 1027
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Somewhere... Over the rainbow
Emploi/loisirs : Compte les balles perdues
Humeur : Toujours exellente avec un 9mm dans les mains

Personnage
Age PJ: 29 ans, Née le 25 Mai
Totem: Une balle en argent
Spécial: Experte en armement

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Ven 23 Mar - 17:17

Même si elle ne travaillait plus en tant qu'agent permanent, il lui arrivait d'être appelée pour des affaires d'un autre type. Ce matin là Alyssa était arrivée plus tôt que d'habitude mais comme chaque jours elle était à la salle d'entrainement et elle frappait sur des punchingball depuis à peu près une heure quand son ancien coéquipier vint l'interrompre.
Lorsqu'Alyssa avait décidé de se retirer, il était monté en grade et désormais n'assurait que les missions les plus importantes. Alors quand, le mois dernier, Vincent lui avait demandé de travailler avec lui sur une nouvelle affaire, sa curiosité avait été piquée à vif.
La sueur dégoulinait sur son visage rouge d'avoir fait un gros effort physique. elle portait un débardeur bleu délavé et usé, trempé par la transpiration, un vieux pantalon de jogging et des baskets aussi usé que son débardeur. Ses cheveux étaient attachés en queue de cheval mais elle était décoiffée. Bref autant dire qu'elle n'était pas franchement sexy. Lui au contraire était incroyablement classe et beau gosse. Les cheveux bruns peignés en arrière, le yeux bleu clair. Il était habillé d'un costume 3 pièces bleu marine, laissant deviner sa belle musculature, accompagné d'une façon assez élégante par une cravate bleu claire.
Il s’avançât vers Alyssa avec un sourire, il tenait, pendu à son bras, un grand sac dont le bout d'un cintre dépassait. En le voyant Alyssa sourit à son tour mais quand elle remarqua le sac elle eu un mouvement de recul.

- Hoo NON ! Je ne mettrais pas ça !

Elle avait deviné ce qui ce cachait dans le sac : un tailleur haute couture

Vincent - Allez ! Je suis sûr qu'il t'ira à merveille ! Nos futurs collaborateurs viennent d'arriver !

C'est donc en étouffant un grognement qu'elle empoigna le tailleur et s'en alla au vestiaire en donnant un coup d’épaule à son ami en passant.
Elle réapparu un peu plus tard, après avoir pris une douche, enfilé son tailleur et refait sa queue de cheval avec les cheveux encore mouillés.

- Bah voilà, tu sais que ça te vas bien d'être habillée en fille, dit-il avec un sourire moqueur, ce truc te fait un super cul... mais il n'eut pas le temps d'esquiver le coup qu'Alyssa envoya dans sa direction.

- La dernière fois ça c'est mal fini pour toi ! Fais attention !

Puis elle s’éloigna en direction de l'ascenseur en faisant exprès de rouler du derrière, il la suivit. Après avoir monté plusieurs étages, ils sortirent de l'ascenseur. Alyssa remarqua un jeune homme qui s'agitait alors que l'un des agents de sécurité le soulevait d'une seule main, ce qui la fit bien rire. Puis elle se tourna vers Vincent

- Alors en quoi consiste la mission ?

- Tu le sauras bien assez vite.

- J'aime pas quand tu dis ça.


Alyssa voulait savoir comment se termineraient les déboires du garçon mais il avait disparu. Puis elle s’aperçut que son ami était parti sans la prévenir et qu'il se dirigeait doucement vers la salle d'attente des visiteurs dans laquelle venait de d'entrer le jeune homme de tout à l'heure. Elle couru pour revenir à sa hauteur et pouvoir entrer dans la salle en même temps que lui.
Il entrouvrit la porte de manière à ce qu'Alyssa reste derrière lui (ce qui avait le don de l'agacer) et s'adressa aux trois personnes présentent, le jeune homme, une femme et un autre homme.

- Bonjour, je suis Vincent Morrow. S'adressant à l'homme, Vous devez être Tyler Winthorne ? Voici mon équipière Alyssa Swan, Dit-il en poussant devant lui la jeune femme.

Puis sans laisser le temps à personne d'articuler le moindre mot :
- Veuillez me suivre dans mon bureau, nous y seront plus au calme pour discuter. Désirez vous quelques chose à boire ou à manger ? Demanda-t-il en pressant le pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Day
Tywin's Team
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 27
Humeur : Ivy style, activé

Personnage
Age PJ: 24 (28 Janvier 1987)
Totem: Cadenas en pendentif
Spécial: Maîtrise la communication non verbale

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Mar 24 Avr - 13:11

-Eh salut ! Désolé pour le retard ! Vraiment désolé. Des soucis de communication. Et c'est cool, on va
bosser pour la CIA ! J'ai déjà rencontré quelques agents. Des types géniaux, vraiment cools
!, dit-il avec un grand sourire. Alors on commence quand ?

Ivy aurait payé cher pour assister à la rencontre entre Peck et "quelques agents", et juger de ces "soucis de communication". Elle salua l'arrivée du chimiste par un sourire amusé et lança :

- Salut Peck ! Ne t'inquiète pas tu n'as rien raté, on attend qu'on vienne nous chercher...

Sur ce elle se frotta les mains, toute excitée elle aussi à l'idée d'infiltrer ce milieu si fermé. Ty' saluait Peck d'un signe de tête quand deux individus firent leur entrée. Un beau brun aux yeux clairs, et une femme brune. Des agents bien sûre. C'est l'homme qui prit la parole en premier, s'érigeant d'office en maître de cérémonie.

- Bonjour, je suis Vincent Morrow. S'adressant à l'homme, Vous devez être Tyler Winthorne ? Voici mon équipière Alyssa Swan, Dit-il en poussant devant lui la jeune femme.

Puis sans laisser le temps à personne d'articuler le moindre mot :
- Veuillez me suivre dans mon bureau, nous y seront plus au calme pour discuter. Désirez vous quelque chose à boire ou à manger ? Demanda-t-il en pressant le pas.

Ivy, qui aurait voulu saluer les agents comme il se devait, fut perturbée par la rapidité à laquelle s'enchaînaient les évènements. Elle eut tout juste le temps de remarquer que le dit Vincent avait appelé Adler par son nom d'emprunt, et comprit que les hostilités n'étaient pas ouvertes, bien quelle ignora si cela allait durer. Tyler sembla en arriver à la même conclusion car il se contenta d'un hochement de tête et prit la suite de Vincent, comme s'il faisait ça tous les jours.

- Merci, cela ira, répondit-t-il à la question concernant les boissons. Et je ne vous présente pas mon équipe, vous la connaissez.

Son ton grave et impérieux rappelait terriblement ses origines et le pourquoi elle l'avait détesté les premiers temps. Pourtant cette fois elle l'apprécia, comprenant qu'il s'imprégnait de l'esprit des lieux. En effet en refusant de manger il signifiait qu'il ne se considérait pas comme un invité, et le fait de citer son équipe sans en nommer ses membres rappelait qu'il désapprouvait leur présence exigée et les recherches dont ils avaient inévitablement fait l'objet. Ivy bénit le comportement de son ami et se calqua dessus en lui emboîtant le pas, lançant un petit coup d’œil complice à Peck, se demandant s'il commenterait la scène ou pire, accepterait de prendre à manger ou à boire. Ivy resta muette, fait rare, préférant observer, à la recherche de similitude avec les locaux des Men In Black.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore N. Peck
Tywin's Team
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part... Et c'est joli.
Emploi/loisirs : Réfléchit, non pense.
Humeur : Lunatique

Personnage
Age PJ: 26 ans, Né le 10 Mai
Totem: Une pince crocodile
Spécial: Scientifique fou

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Jeu 10 Mai - 10:13

Peck reprenait son souffle doucement tandis qu'il s'appuyait contre le mur, aux côtés d'Ivy.

- Salut Peck ! Ne t'inquiète pas tu n'as rien raté, on attend qu'on vienne nous chercher...

Ouf ! Il était pas en retard et ses copains ne lui en voulait pas. Parfait ! Ty' lui adressa un signe de tête. Peck le rendit avec un grand sourire et une sorte de révérence ridicule. Il manqua de perdre son oreillette dans la manœuvre. C'est à ce moment que deux agents firent leur entrée. Peck s'arrêta, les admirant longtemps.

°Ouah, des vrais agents !! Comme dans Chuck !! ^^ La classe !°

C'est l'homme qui prit la parole en premier, s'érigeant d'office en maître de cérémonie.

- Bonjour, je suis Vincent Morrow. S'adressant à l'homme, Vous devez être Tyler Winthorne ? Voici mon équipière Alyssa Swan, Dit-il en poussant devant lui la jeune femme.

Puis sans laisser le temps à personne d'articuler le moindre mot :

-Veuillez me suivre dans mon bureau, nous y seront plus au calme pour
discuter. Désirez vous quelque chose à boire ou à manger ?
Demanda-t-il en pressant le pas.

Hum... A manger... Quelle excellente idée ! Peck allait prendre la parole pour demander à manger mais :

- Merci, cela ira. Et je ne vous présente pas mon équipe, vous la connaissez.

Rooooooh ! Ty' l'avait coupé. Il se mordit l'intérieur des joues, fronçant les sourcils et croisant les bras... Puis il se laissa entrainé dans l'autre pièce, marmonnant dans sa barde. Ils entrèrent tous dans un grand bureau, aux murs gris, très peu décorés, mais avec beaucoup de rangements. Des dossiers top secrets. En entrant dans cette magnifique pièce, Peck décroisa les bras et se mit à observer partout. Il devint rapidement agité, tournant sur lui même pour scruter les moindres recoins, comme un touriste, puis fini par se laissé libre cour à son engouement.

-Wouah !! Ce bureau est absolument génial !! Tywin ! Ivy ! On doit en avoir un comme ça !! Et regardez-moi tout ces dossiers ! Des missions ! Des agents ! Des projets secrets !! Oh et ça !

Il s'approcha d'un tableau cloué au mur.

-Il y a un coffre fort derrière je me trompe ? Nan, il y en a toujours un !! Et cette table de bureau !

Il courut vers lui, manquant de percutant la femme brune.

-Ca c'est un bureau d'espion ! Avec un ordi dernier cri et plein de dossiers bien rangés. Et je suis sûr que dans le tiroir, il y a un flingue et au moins deux cartouches des rechange. Des cartouches de balles, pas d'imprimante, bien sûr. Et alors ça, c'est magnifique !

Il se jeta sur la chaise de bureau, se laissant tourner avec l'élan.

-Un siège de bureau en cuir et qui bascule !! Cet endroit est impressionnant !! Ça c'est une raison pour devenir espion !! J'aime la CIA !!

Il laissa un blanc et remarqua que tous les regards étaient braqués sur lui... Il était encore allé un peu trop loin... Mais il était incorrigible. Il se leva doucement de la chaise et fit le tour du bureau pour rejoindre son équipe. Il s'approcha de l'agent Morrow, prenant une petite voix grave.

-Euh, veuillez m'excuser. Je ne le ferai plus. Mais...

Il lui prit la main.

-J’apprécie vraiment ce que vous faîtes pour notre beau pays. La nation vous salue...

Et il fit le salut militaire avant de regagner sa place aux côtés de TY' et Ivy...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Swan
Tywin's Team
avatar

Messages : 1027
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Somewhere... Over the rainbow
Emploi/loisirs : Compte les balles perdues
Humeur : Toujours exellente avec un 9mm dans les mains

Personnage
Age PJ: 29 ans, Née le 25 Mai
Totem: Une balle en argent
Spécial: Experte en armement

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Lun 14 Mai - 15:47

- Merci, cela ira, répondit Tyler Winthorne à la question concernant les boissons. Et je ne vous présente pas mon équipe, vous la connaissez.

Puis tous se dirigèrent dans le bureau de Vincent, celui qu'il partageait avant avec Alyssa.
Depuis sa démission, elle n'y était pas revenu. Elle avait une sensation étrange. Certaines choses étaient restées identiques, les armoires en fer pleines de dossiers, les murs gris, les bibelots inutiles qui décoraient le bureau de Vincent et même cet horrible tableau. Elle ne se laissa pas déconcerté pour autant.
Tout juste furent-ils entrés que le jeune homme déguisé en agent secret de dessins animé commençât à s'agiter comme un enfant à Disneyland.

Il s'approcha du tableau puis demanda

-Il y a un coffre fort derrière je me trompe ? Nan, il y en a toujours un !!

°si seulement il savait ...° pensa-t-elle en se remémorant un vieux souvenir. En effet ce tableau ne dissimulait pas un coffre mais un trou qu'elle avait fait en lançant un des bibelots de Vincent, peu de temps après être revenu de la fameuse mission qui la poussa à démissionner.

Le jeune homme continuait son numéro à travers la pièce, manquant même de la percuter.

Enfin il se reprit

-Euh, veuillez m'excuser. Je ne le ferai plus. Mais...

Il lui prit la main.

-J’apprécie vraiment ce que vous faîtes pour notre beau pays. La nation vous salue...

Et il fit le salut militaire avant de regagner sa place aux côtés de ses coéquipiés.

Alyssa jeta un œil discret à Vincent qui alla s'assoir avec un air sérieux en invitant les trois personnes à faire de même. Alyssa pris place sur une chaise a côté de Vincent tout en restant silencieuse.

-Si vous le voulez bien venons en directement à la raison pour laquelle nous faisons appel à vos ... capacités.

Il s'adressait directement à l'homme qui semblait être le leader, ce Mr Winthorne, et prenait un ton qu'elle ne lui connaissait pas.
Alyssa venait de comprendre que même si Vincent était son meilleur ami, ici, dans les locaux de la CIA, il était son patron... Ce qui était assez frustrant pour elle qui était habituée à diriger des équipes lorsqu'elle travaillait pour l'organisation.

-Il y a quelques temps nous avons repéré un trafiquant d'arme opérant en Europe. Il est déjà connu de nos service pour ce genre de transaction mais nos agents infiltrés nous rapportent que les sommes d'argent récoltées sont de plus en plus importantes. Cependant nous ignorons qui sont les acheteurs et à quelles fins elles seront employées.

Puis il se tourna vers Alyssa

-Mlle Swan est un de nos meilleurs agents à qui nous ne faisons appel que pour des cas bien particuliers. Elle est spécialiste en armement et personne ne sait manier mieux qu'elle les armes à feu. Nous pensons que ses talents pourrons vous être utiles. Elle a été ma coéquipière plusieurs années et je vous garanti qu'elle est digne de confiance. De plus elle ...

Une détonation venait de retentir dans la rue, prenant tout le monde par surprise, suivie de plusieurs coup de feu.
Alyssa et Vincent se précipitèrent à la fenêtre. En bas, plusieurs voitures de police étaient agglutinées, des agents de la CIA s'abritaient derrière elles et tiraient en direction d'un camion renversé. Alyssa très naturellement se précipita vers un des meuble aux gros tiroirs en espérant que l'arme qu'elle y avait cachée soit toujours à sa place. Vincent l'attrapa par le bras pour l'en empêché mais elle se dégagea en l'envoyant au sol d'un seul mouvement.

-ça ne te concerne plus ! dit-il en se relevant

Au contraire ! Des agents que j'ai connu sont entrain de se faire canarder, je dois être sur le terrain !!

L'agent voulait répondre mais avant qu'il en eu le temps la porte du bureau s'ouvrit, un agent fit son apparition. Il était de taille moyenne, avec un peu de ventre, roux avec une peau plutôt claire et portaient un costume noir (le même que celui des autres agents) mais il n'était pas un agent de terrain, il était plutôt du genre bureaucrate. Cependant Alyssa le connaissait bien, c'était un homme assez intelligent, très serviable et vraiment gentil. De plus, par le passé il avait bien aidé l'équipe d'Alyssa grâce à ses connaissances des nouvelles technologie.

Agent X -Mr ! Nous tenons enfin Fernando Lopez mais il... s’apercevant de la présence d'Alyssa ... Patron !! Vous êtes finalement de retour parmi nous ! ça fait plaisir !

Le coupant en chargeant l'arme

On fêtera ça plus tard si vous le voulez bien ! ... Fernando Lopez ? Le boss du réseau de trafique de drogue ? il me semblait qu'on l'avait démantelé il y a des années !

Vincent- Oui mais, lui, on est jamais arrivé à l’attraper et on a découvert il y a peu qu'il avait reformé son réseau. On le traque depuis des semaines et il semble être plus dangereux que jamais.

Ouai bin je vais mettre fin à tout ça !!
Elle venait visiblement de reprendre le dessus sur Vincent, son naturel de meneuse d'homme était de retour poussé par son envie de combattre le crime.

Elle sorti quand l'agent l’interpella avec un grand sourire

Agent X -Chef ! Vous nous avez manqué ! Bienvenue à la maison !

Alyssa lui adressa un bref sourire en retour. Puis s'en alla d'un pas rapide et décidé. Elle était concentrée et en même temps excitée de reprendre du service. Peu à peu ses anciens réflexes revinrent, à tel point qu'elle hurla à travers le bureau les instructions pour les agents mobilisés qui l’écoutaient avec attention et étaient ravi (eux aussi) de voir qu'elle revenait.
Vincent lui emboita le pas et tout les deux rejoignirent le regroupement qui était formé. Alyssa se faufila au milieu et exposa son plan d'attaque

Je veux des tireurs d’élites placés aux fenêtres et près à agir si les choses tournent mal. L'unité 4 (l'équipe qu'avait dirigé Alyssa) vous allez vous équipé, on va les prendre par dernière. Vincent, toi tu vas prendre le commandement des hommes déjà en bas, dit leur de faire diversion. Pour les autres je vous demande juste de nous couvrir. N'oubliez pas, je les veux vivant, nous devons récolter un max d'info pour pouvoir supprimer cette organisation pour de bon. Ne tirez que si c'est nécessaire... Au fait ! Vous m'avez manqué les gars !

Puis tous se dispersèrent pour aller se préparer oubliant visiblement les invités restés dans le bureau de Vincent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adler Blake
Tywin's Team
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 27
Humeur : Coopératif

Personnage
Age PJ: 24 ans (02/Fevrier 1987)
Totem: Une Clé
Spécial: Riche héritier

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Jeu 24 Mai - 19:05

Peck... Ty' ne savait pas encore comment s'y prendre avec lui et son comportement ingérable inquiétait un peu l'architecte. Son petit numéro lui fit lever les yeux au ciel tandis qu'Ivy l'observait avec attention, comme si elle assistait au film du siècle qui ce conclu dans un formidable :

-J’apprécie vraiment ce que vous faîtes pour notre beau pays. La nation vous salue...

Et il fit le salut militaire avant de regagner sa place aux côtés de TY' et Ivy... Celle-ci lui adressa un clin d’œil complice, tandis que le premier tentait de l'ignorer en se focalisant sur Vincent.

-Si vous le voulez bien venons en directement à la raison pour laquelle nous faisons appel à vos ... capacités.

Tywin ne broncha pas, son attention entièrement absorbée par son interlocuteur. Son ton, ses micro expressions, il n'en perdait rien et les analysait sans y paraître, activant ainsi ce qu'Ivy appelait son détecteur de mensonge interne. Ty' se méfiait. Bien qu'il ait l'air sérieux et décontracté, voir carrément à son aise dans ce milieu que d'autres jugeraient écrasant, il n'oubliait pas que son nom pouvait le faire passer en un instant de "intervenant" à "marionnette". Mais c'était un jeu qu'il maitrisait et il était tout aussi capable de tirer les ficelles.

-Il y a quelques temps nous avons repéré un trafiquant d'arme opérant en Europe. Il est déjà connu de nos service pour ce genre de transaction mais nos agents infiltrés nous rapportent que les sommes
d'argent récoltées sont de plus en plus importantes. Cependant nous ignorons qui sont les acheteurs et à quelles fins elles seront employées.


A ce stade de la discussion, Ty' eut du mal à ne pas durcir le regard. La CIA n'avait-t-elle rien trouvé de pire que de les mêler à un trafique d'armes ? Dangereux, trop dangereux. Ivy et lui avait déjà accompli des missions périlleuses mais jamais à ce niveau, et quand à ce pauvre Peck il doutait sincèrement que cela soit un univers approprié à son instabilité. Il aurait pu refuser immédiatement mais il ne le fit pas. Pas le moment. D'autant que "Vincent Morrow" se tournait vers la dénommée "Alyssa Swan". Ty' ignorait s'il s'agissait de leurs véritables identités ou de noms d'emprunts, mais il les garda tout de même en mémoire au cas où. Et il ne doutait pas une seconde qu'Ivy en ait fait autant. C'était son travail de pointwoman après tout.

-Mlle Swan est un de nos meilleurs agents à qui nous ne faisons appel que pour des cas bien particuliers. Elle est spécialiste en armement et personne ne sait manier mieux qu'elle les armes à feu.

Et encore une histoire d'armes ! Cette affaire lui semblait de plus en plus explosive. Et ça ne lui plaisait pas. Non pas qu'il ne détienne lui-même de quoi se défendre, mais il répugnait à s'en servir. Ivy était plus branchée taser et couteau Suisse, et il préférait le corps à corps, plus honorable selon lui.

Nous pensons que ses talents pourrons vous être utiles.

Quoi ??? Non content de le siffler comme un chien la CIA lui imposait maintenant l'un des leur ? Une parfaite inconnue portée sur les flingues en plus ? C'en était trop... S'il conservait encore une mine imperturbable, il n'attendait plus que Vincent se taise pour refuser l'offre. S'il devait travailler pour eux ce serait à ses conditions et pas l'inverse. Des conditions très clairs qui n'incluaient ni Ivy, ni Peck, ni cette Alyssa.

Elle a été ma coéquipière plusieurs années et je vous garanti qu'elle est digne de confiance. De plus elle ...

Il n'eut pas l'occasion de terminer sa phrase. Dans la rue, des coups de feu venaient d'éclater, faisant sursauter Ivy qui se baissa instinctivement, aussitôt plaquée au sol par un Adler au regard flamboyant de colère. De toute évidence les détonations avaient eut raison de sa patience et il portait la CIA pour responsable de ce pétrin. Il s'inquiéta tout de suite après de Peck qui se précipitait à la fenêtre. Il le retint par la manche et voulu le forcer à se baisser mais déjà Ivy lui échappait pour imiter le chimiste. Dans un méli-mélo quasi artistique de mains et de tissus qui s'entrecroisent, les deux lui glissèrent entre les doigts. Trop occupé à assurer la protection des deux inconscients il ne remarqua pas qu'un nouveau venu faisait son entré, et entendit à peine le dialogue entre les agents. Il récupéra plutôt ses collègues à la fenêtre, jeta lui-même un coup d’œil rapide qui lui en apprit suffisamment sur la situation pour confirmer l'état d'urgence, et les fit cette fois s'assoir d'autorité au sol, les empêchant de se relever. La main droite sur l'épaule de Peck et l'autre sur l'épaule d'Ivy il devait jouer de toute sa force pour les maintenir sous la fenêtre, ce qui lui donnait un air un peu idiot quand l'un ou l'autre tentait de se relever.

- Restez à couvert bon sang ! C'est pas un jeu, MERDE !, apostropha-t-il les deuxbachibouzouks.

Le "merde" plus que le reste choqua suffisamment Ivy pour qu'elle obéisse. Galvanisée par l'action elle en avait oublié le danger, mais pas Adler et elle comprit qu'il avait eu peur pour elle, sinon il n'aurait pas perdu son calme de la sorte. Du coup elle s'en voulu de son imprudence et rougit jusqu'aux oreilles. Ses troupes quelques peu maitrisées, ils s'aperçurent qu'ils étaient seuls dans le bureau. Ce qui accentua la colère d'Adler... Même pas foutu de leur laisser un agent - ou même une arme - pour les protéger !

- Ivy sort ton taser et donne moi ton couteau. Peck si tu as une arme en plastique dans ta panoplie d'espion sort là... Ivy le point ?

La jeune blonde s'activa, fit crépiter son taser et passa son couteau à Ty' qui l'empoigna fermement. Elle plaignait quiconque tenterait de les approcher, même si à première vue une lame ne pesait pas lourd face à un flingue ça dépendait surtout du porteur. Elle répondit vite, suivant cette fois les instructions à la lettre pour limiter sa futur engueulade.

- C'était un peu confus mais je les ais entendu parler d'un certain Fernando Lopez, à la tête d'un cartel de drogue démantibulé.

- "Démantelé"... Et donc ?

- Apparemment ils n'auraient pas mis la main sur lui et il a reprit du service. Je lance une recherche...

Ca il fallait s'y attendre... Ne jamais laisser une pointwoman telle qu'Ivy seule avec un ordinateur de la CIA. Elle pianota avec aisance, tandis qu'Adler libérait Peck.

- Tu as le droit de regarder en bas uniquement si la vitre est blindée c'est clair ? Interdiction formelle de quitter ce bureau. Je ne plaisante pas, si tu met un pied dehors je te tase pour ton bien.

Il observa Peck tester la vitre et se leva à son tour pour observer. L'équipe d'agent assurait du tonnerre, visiblement motivée par la présence d'Alyssa. A force de coup de feu et de commentaires Peckien, Ty' fronça les sourcils.

- Quel rapport entre un cartel de drogue et une fusillade sous les locaux de la CIA ?


Cela l'inquiétait, soit ce Fernando Lopez était parfaitement débile, soit il pouvait se permettre de les narguer.

- Une minute, tu permets ? ... Dis donc les états de services de la Swan sont bluffants... Excellent élément sur le terrain, promue à la tête d'une équipe en seulement deux ans... Tiens elle a démissionné il y a trois ans mais on ne dit pas pourquoi.

Tout en écoutant Peck qui commentait la scène, Ty' répondit :

- Dis-moi pourquoi tu me parles de cette femme quand je t'interroge sur Fernando Lopez ?

Hypnotisée par l'écran, Ivy semblait déconnectée de la réalité. Quand elle était dans cet état il était parfois difficile de la faire sortir de son espèce de transe de geek, mais c'était aussi là qu'elle était la plus efficace.

- Mmm ? Ah oui euh l'ordi n'en sait pas plus pour le moment mais ils vont sûrement bientôt mettre son dossier à jour s'ils l'attrapent en bas, désolée ne trouvant rien de plus de ce que j'ai entendu j'ai dévié sur notre futur collègue.

Ivy énonçait cela comme une évidence et Adler en resta pantois.

- Notre futur c... Ivy ne crois pas une seconde que l'on va accepter cette mission !


- Bien sûre que si on va l'accepter, et si on a affaire à un esprit protégé cette brave fille pourrait nous sauver la vie... tu crois qu'ils paient combien à la CIA ?


Parfois Adler adorait quand elle prenait ce ton si sûre d'elle, et d'autre fois cela l'agaçait prodigieusement. Pour l'heure ce dernier cas l'emportait.

- Non. Tu restes loin des esprits et tu surveilles Peck pour qu'il ne s'en approche pas non plus, la fusillade de tout à l'heure a parfaitement démontré que vous réagissiez mal face au danger et...

Ivy coupa court à son sermon. Elle venait de comprendre que Ty' envisageait la mission en solo, ce qui eut le mérite de la tirer de l'ordinateur en même temps que la sécurité la bloquait pour utilisation frauduleuse. Difficile de dire ce qui la mettait le plus en colère mais quoi qu'il en soit quand elle s'exprima ses yeux lançaient des éclairs.

- Tyler ! Je ne suis pas une gamine et Peck... (elle hésita, ce point restant à débattre) Peck non plus ! Nous sommes parfaitement capable de prendre nos propres décisions. Ok tu es le chef de la team on doit suivre tes ordres, mais ce n'est valable que lorsqu'on est en mission. Or tu veux nous exclure de la mission ? Et bien je proteste, ce n'est pas une décision que tu peux prendre en solo, je te rappel qu'on a été convoqué tous les trois nous devons donc décider à trois. Alors que tu le veuilles ou non tu devras composer avec nous !

Tout en débitant son exposé elle s'avançait vers Adler, bien décidée à lui faire entrer son point de vue dans le crâne. Bien que plus petite que lui d'une bonne tête elle était impressionnante de détermination et Ty' crispait la mâchoire, comme à chaque fois qu'elle remettait son autorité en question.

- C'est-trop-dangereux ! S'ils sont d'accord pour que j'y ailles seul j'irais et je...

- Tu te tais ! il n'y a pas de je, regarde et tu verras qu'il n'y a qu'un nous !
, dites à même pas vingt centimètres l'un de l'autre cette dernière phrase comportait un double sens involontaire affreusement gênant au vue de leur passé qu'Ivy s'empressa d'enterrer en interpellant Peck. Peck, est-ce que tu veux travailler pour la CIA ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore N. Peck
Tywin's Team
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part... Et c'est joli.
Emploi/loisirs : Réfléchit, non pense.
Humeur : Lunatique

Personnage
Age PJ: 26 ans, Né le 10 Mai
Totem: Une pince crocodile
Spécial: Scientifique fou

MessageSujet: i   Mar 26 Juin - 17:00

Peck, ayant regagné sa place, écouta attentivement, enfin, autant qu'il le pû, l' exposé de l'agent en face d'eux. Il souligna le clin d’œil complice que lui avait envoyé Ivy et lui rendit un sourire, évitant le regard de Ty' qui l'aurait sans doute terrorisé...

-Il y a quelques temps nous avons repéré un trafiquant d'arme opérant en Europe. Il est déjà connu de nos services pour ce genre de transaction mais nos agents infiltrés nous rapportent que les sommes d'argent récoltées sont de plus en plus importantes. Cependant nous ignorons qui sont les acheteurs et à quelles fins elles seront employées.

Ça commençait drôlement bien. Un exposé digne d'un début de film de Mission Impossible ! Un trafiquant d'armes ! Des agents infiltrés. L’Europe ! Peck s'imaginait déjà en haut de la tour Eiffel, ou encore à Berlin, la place rouge de Moscou, la Grande muraille !!

°Non... C'est pas l'Europe ça mon vieux... Ah oui, tu as raison...°


Les yeux de Peck pétillaient et son cœur commençait à s'emballer. Si le regard de Ty' n'était pas devenu soudain aussi dur, Peck aurait littéralement explosé... Mais la pression palpable dans les yeux de son chef de team l'obligea à se contenir...

-Mlle Swan est un de nos meilleurs agents à qui nous ne faisons appel que pour des cas bien particuliers. Elle est spécialiste en armement et personne ne sait manier mieux qu'elle les armes à feu.

°Ça, c'est cool... et effrayant°

Alors la fille était experte en armes... Peck se demanda combien elle en portait sur elle en ce moment. Trois ? Quatre ? Voire plus...

°Mais où-est ce qu'elle peut bien les mettre ?°

Il aurait voulu soudain la connaitre mieux. Lui demander des trucs d'espions. Lui poser plein de question sur les missions, si ça se passait vraiment comme dans les jeux vidéos. Et il fut exaucé...

-Nous pensons que ses talents pourrons vous être utiles.

Leur être utiles ? La CIA avait donc prévu de les faire bosser ensemble ? Trop top ! Combiner les talents de la Alyssa avec les multi-possibilités des rêves, wouah, le grand kiff !! Il voulu se tourner vers Ty' pour exprimer le subit engouement que cette alliance lui apportait, mais son chef ne semblait pas de cet avis. Il paraissait froid et impassible... Il ne valait mieux pas le déranger...

-Elle a été ma coéquipière plusieurs années et je vous garanti qu'elle est digne de confiance. De plus elle ...

Il n'eut pas l'occasion de terminer sa phrase. Dans la rue, des coups de feu venaient d'éclater, faisant sursauter Ivy qui se baissa instinctivement, aussitôt plaquée au sol par un Adler au regard flamboyant de colère. Wouah !!! Des coups de feu !! Peck se précipita à la fenêtre, il ne pouvait manquer ça !! Il sentit quelque chose de bizarre agripper sa manche. Comme si on voulait l’empêcher de voir... Il ne remarqua pas non plus l'agent qui fit son entrée. Peck avait de grands yeux écarquillés devant la scène. Dehors, les balles fusaient entre une bande de gars en noir derrière un camion renversé et les agents de l'Agence planqués derrière des voitures de police. C'était Noël !! Peck fut rejoint par Ivy à qui il offra un sourire complice d'excitation. Mais en une fraction de seconde, une grande main musclée le plaqua au sol le dos contre le mur sous la fenêtre. Et c'est là... Qu'il croisa... Le regard enflammé de Tywin... Qui était 10 fois plus effrayant que ce qui se passait dehors...

-Restez à couvert bon sang ! C'est pas un jeu, MERDE !

Apparemment, le merde eut de l'effet sur Ivy, se qui fit réfléchir Peck... Il essaya de tout remettre dans l'ordre dans sa tête. Danger ! Balles ! Pas bien ! Écouter Ty'... Ce dernier d'ailleurs donnait des ordres à son équipe redevenue un minimum concentrée.

- Ivy sort ton taser et donne moi ton couteau. Peck si tu as une arme en plastique dans ta panoplie d'espion sort là... Ivy le point ?

Une arme en plastique ! Peck en avait une ! Et oui, on est espion jusqu'au bout ou on l'est pas... Il voulu atteindre son arme dans la poche sur son genou droit mais Ty le retenait encore tandis qu'il envoyait Ivy collecter des infos sur l'ordi. Il fini par le lâcher.

- Tu as le droit de regarder en bas uniquement si la vitre est blindée c'est clair ? Interdiction formelle de quitter ce bureau. Je ne plaisante pas, si tu met un pied dehors je te tase pour ton bien.

Peck hocha la tête promettant de ne pas désobéir à un Ty' carrément flippant. Il se leva et pu atteindre son arme dans sa poche... Un lance pierre... Oui oui... Un lance pierre high tech vue la complexité des installations dessus. Il était tout noir, avec un élastique de haute qualité avec un espace spécial pour contenir un projectile particulier, une mini cible visiblement très précise. Il sortit aussi une pochette qu'il déroula et laissa apparaitre une petite rangée de fléchettes à plumes fines vertes. Il regarda son boss, très fière de son gadget.

-Tu vois j'ai une arme !! C'est moi qui l'ai faite ! Je suis pas très fort et je suis tout petit alors il me fallait une arme que je pouvais bien maitriser. J'lai fait en peu de temps et j'ai eu l'occasion de m'en servir. Et je crois que je vise pas trop mal. Ce n'est qu'un question de physique et de calculs. Rien de bien compliqué. Et les fléchettes sont trempées dans une solution hypodermique de ma fabrication. Vous inquiétez pas ! Peck vous protège !! Oh !! (regardant dehors) Les agents de la CIA amorcent une approche !! Ils rampent par terre ! Et c'est un pléonasme !!

Pendant ce temps, Ty et Ivy continuaient leur discussion autour des infos trouvées sur l'ordi.

-Il vont finir par l'avoir j'en suis sûr ! On dirait une scène de série policière c'est dingue !! Oh non
! Il y plusieurs agents gentils à terre !! J'espère que c'est pas trop grave... Allez la CIA !! Vous allez les avoir !!! Là, il y en a une qui s'échappe !! Pan ! Ouais il l'ont eu dans l'épaule !! La classe. Comme ça il est pas mort et il peuvent l'interroger ! Ah ! Ah bah non, il s'est relevé et il l'ont tué... C'est pas très malin !!

Peck décolla son nez de la vitre pour regarder les réactions de ses collègues et remarqua qu'Ivy et Ty' étaient en pleine dispute. Peck fit des va et viens des yeux entre la fusillade et la joute verbale. MAIS QUE REGARDER ??!! Il fini malgré lui par observer la dispute.

- Notre futur c... Ivy ne crois pas une seconde que l'on va accepter cette mission !

-Bien sûre que si on va l'accepter, et si on a affaire à un esprit protégé cette brave fille pourrait nous sauver la vie... tu crois qu'ils paient combien à la CIA ?


-Non. Tu restes loin des esprits et tu surveilles Peck pour qu'il ne s'en approche pas non plus, la fusillade de tout à l'heure a parfaitement démontré que vous réagissiez mal face au danger et...

- Tyler ! Je ne suis pas une gamine et Peck... (elle hésita, ce point restant à débattre) Peck non plus ! Nous sommes parfaitement capable de prendre nos propres décisions. Ok tu es le chef de la team on doit suivre tes ordres, mais ce n'est valable que lorsqu'on est en mission. Or tu veux nous exclure
de la mission ? Et bien je proteste, ce n'est pas une décision que tu peux prendre en solo, je te rappel qu'on a été convoqué tous les trois nous devons donc décider à trois. Alors que tu le veuilles ou non tu devras composer avec nous !


Visiblement Ty voulait se la jouer en solo. Et Peck partageait l'avis de Ivy ! Il n'était pas question qu'ils soient exclus de la mission seulement parce que c'est dangereux !

- C'est-trop-dangereux ! S'ils sont d'accord pour que j'y ailles seul j'irais et je...

- Tu te tais ! il n'y a pas de je, regarde et tu verras qu'il n'y a qu'un nous !

°Oui oui oui ! NOUS !!°

-Peck, est-ce que tu veux travailler pour la CIA ?

... Elle espérait vraiment une réponse ? N'était-ce pas évident ?

-Bah bien sûr !! Est-ce qu'il y a beaucoup de jeunes de notre âge qui ont la chance de pouvoir offrir leurs services à la CIA ? Bon sang ! Travailler avec l'Agence, c'est juste un truc énorme !

Il se tourna vers Ty' et continua sur un ton calme.

-Tu n'as pas le droit de nous évincer ! C'est trop égoïste !! Tu crois qu'il n'y a que toi qui veux être un espion ici ?

Peck appuya cet argument stupide en montrant comment il était fringué...

-Et même si tu penses que c'est trop dangereux, tu ne peux pas te passer de nous. On est une équipe avec chacun nos spécialités. Et ce ne sera pas moins dangereux si tu es seul ! Eh ! Comment tu te débrouilleras avec la chimie neuronale ? Hein ? Qui soit dit en passant est une science capricieuse, complexe, qui demande une attention particulière et beaucoup de soin. Et oui, c'est une petite très sensible... Et elle mérite un vrai expert.

°Ça fait un peu présomptueux ça non ?... Oui un peu... Mais c'est la vérité... Bon bah enchaine alors...°

-C'est ce que je fais !.... Et Ty', en devenant chef de team, en nous recrutant, tu savais qu'on pouvait se retrouver dans ce genre de cas. Ne dit pas que tu avais prévu dès le début de nous priver de mission ? Ce serait méga tordu... Hein ?
, demanda-t-il en adressant un regard à Ivy. Alors je te le demande, ne nous écarte pas de la mission. Tu as besoin de nous et on connait les risques. Et si on a besoin que tu nous donne des cours de défense, de réactions face au danger, alors on les prendra ! Moi je suis prêt à apprendre !

Il lui montra son petit lance-pierre-fléchette comme une fidèle arme qui l'accompagnerait partout dans les cours. Dehors, les coups de feu avaient cessé et on entendait que des cris graves d'intervention. Peck tourna rapidement la tête vers la fenêtre et courut pour voir la scène.

-Voilà ! J'ai raté la fin de la fusillade ! Et les agents les arrêtent ! C'est cool ! Par contre, il y a des blessés. On va pas tarder à entendre des ambulances les amis. Et les pauvres civils autour. Ils vont tous bien... Ouf ! Et Alyssa elle est où ? Ah elle est là ! Elle va bien ! Elle va pouvoir faire la mission avec nous ! Ça veut dire que je vais avoir une nouvelle composition chimique à faire selon ses critères ! Ouais ! De la chimie ! Wouhou ! LA CIA, une fusillade, une compo chimique... C'est une bonne journée les gars ^^.

Il appuya son épaule contre la vitre, croisant les bras, rassasié d'occupations. Il regarda Ty simplement et se rendit compte de tout ce qu'il lui avait dit... C'était un peu hard non ? Après tout, il était le boss... Et s'il l'avait déçu ? S'il perdait son amitié ? S'ils ne se parlaient plus ? S'ils ne jouaient plus ensemble en ligne ? S'il ne finissaient pas ensemble le niveau de Fire Emblem ? Tragédie...

-Oh non Ty ! Tu ne vas pas me lâcher pour ce niveau ? Le mage et le guerrier ont besoin l'un de l'autre !! >_<

Aucunement étonné par l'incohérence totale entre ses paroles il rangea son lance pierre dans sa poche, prêt à entendre la sentence de Tywin. Mais ce dernier n'eut pas le temps, car Alyssa et le Vincent venaient de réapparaître dans la pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Swan
Tywin's Team
avatar

Messages : 1027
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Somewhere... Over the rainbow
Emploi/loisirs : Compte les balles perdues
Humeur : Toujours exellente avec un 9mm dans les mains

Personnage
Age PJ: 29 ans, Née le 25 Mai
Totem: Une balle en argent
Spécial: Experte en armement

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Mar 3 Juil - 23:11

Alyssa descendit directement à l'armurerie suivit par Vincent, lui même précédé de toute l'unité. Elle s'arrêta devant la porte, valida son badge, composa le code et fit le contrôle rétinien et digitale mais l'accès lui était refusé. Elle se tourna vers Vincent qui avait un sourire moqueur.

Vincent - Et oui ! Même si tu viens de prendre le commandement c'est toujours moi le parton !

En effet l'armurerie de la CIA contenait tout ce qui ce fait de mieux en technologie militaire et arme de point, par conséquent seul quelques personnes avaient l'autorisation d'accès. Autrefois Alyssa l'avait mais visiblement ce n'était plus le cas.
Vincent passa logiquement avec succès tout les contrôles de sécurité puis toute cette armée pénétra la magnifique salle. Alyssa était aux anges, cela faisait longtemps qu'elle n'y avait pas mis les pieds et elle était ravi de voir que la CIA avait fait l'acquisition de nouveaux "jouets".
Elle commençât par enfilé un gilet pare balle et un casque équipé d'une visière de protection pour les yeux.

Maxwell - Alyssa ! Vous êtes de retour ! ENFIN quelqu'un avec qui discuter !

Maxwell était le scientifique responsable du développement des technologies militaire au sein de la CIA. Un homme brillant, un peu savant fou sur les bords, et passionné d'arme et de comics. Physiquement on aurait pu le prendre pour un rat de laboratoire : De petite taille, les cheveux grisonnant en bataille, une paire de lunette vissée sur le nez et surtout sa légendaire blouse blanche, qui n'était plus tout à fait blanche.

- Max, je suis désolée mais je n'ai pas vraiment le temps de discuter, Lopez a décidé de venir passer le bonjour !

Maxwell - Haaaa ce bon vieux Ferni !
(Partant dans un instant poétique) il était un peu votre Némésis ! Votre alter ego maléfique, tel Batman et le joker ! Vous luttiez pour sauvez le monde et lui pour le détruire ...

- MAX ! Ce n’est pas le moment de philosopher !

Maxwell - oui oui... mais vous n'allez quand même pas partir avec ce truc qui date de l'âge de pierre !! Non, non, non, j'ai beaucoup mieux !


Il prit le casque de la tête d'Alyssa et l'envoya parterre comme si il s'agissait d'une vulgaire babiole (ce qui provoquât une réaction chez Vincent car il venait d'envoyer dans un coin un objet qui coutait plusieurs milliers de Dollars). Puis le scientifique posa délicatement un casque noir sur le cran de la jeune femme.

Maxwell - essayez ça ! Je viens tout juste de le mettre au point.

- Ca ne risque pas de me péter à la figure ?

Maxwell - Allons Alyssa vous me connaissez quand même !

- oui et c'est bien ça qui me fait peur !
dit-elle en se remémorant les nombreuses alertes terrorisme qu'il avait déclenchés à cause de ses inventions qui explosaient

Maxwell - Ce casque est équipé d'un micro et d'une oreillette intégrée, il est aussi résistant que le bouclier de Captain America, même si ce n'est pas du Vibranium. Bah non ça n'existe pas (il se tourna vers Vincent) et de toute façon on ne me donne pas le budget pour mes recherches ! (s'adressant à Alyssa comme si ils discutaient) c'est vrai, je ne vous ai pas raconté ! Je cherche à synthétiser un métal qui se rapprocherai du Vibranium ! (Alyssa lui lança un regard impatient) Mais on en reparlera plus tard ! Au fait, appuyer ici.

Alyssa s'exécuta. Instantanément, une visière se baissa devant ses yeux. Elle ressemblait à un aviateur avec ce casque, un aviateur en tailleur.

Maxwell - Elle est aussi résistante que le reste du casque et en plus c'est un verre progressif !

- Cool ! Bien messieurs ! Branchez vos oreillettes et chacun à son poste !


La grande salle se vidât rapidement laissant Maxwell dans son excitation la plus totale. Il se précipitât sur les écrans de surveillance pour suivre le déroulement des opérations comme si il regardait un film.
Alyssa et son unité passèrent par une porte dérobée qui conduisait dans le hall de l'immeuble voisin dont la porte d'entrée se trouvait derrière les trafiquants. Vincent lui passa par l'entrée administrative de la CIA pour rejoindre les agents déjà postés sur place.

Vincent - Alyssa ! Est ce que tu m'entends ? -terminé- demanda-t-il dans l'oreillette

- Affirmatif, quelle est la situation ? -terminé-

Vincent - Nos hommes l'ont pris en chasse sur l'autoroute, quatre gros barrages ont été installés et Lopez c'est rabattu ici, histoire de nous narguer. Les agents ont réussit à envoyer des charges explosives sous les roues du camions, c'était ça les détonations tout à l'heure. Plusieurs agent sont blessé à cause des objets projetés par le souffle des explosions. Un agent est touché à l'épaule, on l'a fait rentrer pour le soigner. A part ça aucun blessé grave. Les civiles ont rapidement été évacués et les rues ont été vidées et bloquées dans un rayon de 2 km. J'attends tes instructions -terminé-

- Merci, dit aux agents de ce replié à l'intérieur, toi et tes hommes vous prenez le relais. -terminé-


Alyssa attendit le "Bien reçu -terminé-" de Vincent puis s'adressât à ses hommes sur le canal radio sur lequel tous étaient connectés.

- Messieurs, nous sommes venus pour coffrer une fois pour toutes cet enfoiré de fils de (MOT CENSURE) ! Il nous pourrit la vie depuis des années, il est venu jusqu'ici pour nous dire "regardez-moi ! Vous ne pourrez jamais rien contre moi ! Je suis le plus fort !" Montrons lui qu'il n'est qu'un moustique : il nous pique mais on finira par l'écraser ! Au boulot ! (Puis elle s'adressa aux agents présents avec elle) chargez vos armes et gardez les à la main. Ils sont dangereux n'ayant aucune hésitation à tirez si l'un de vous est menacé. On se lance à la furtive, on se baisse et on fait le moins de bruit possible. On avance en ligne, ensemble. Je sors la première pour m'assurer que nous avons le champ libre

Tous s’exécutèrent, Alyssa s’approchât de la porte et vérifia que le champ était libre puis elle sorti et fit signe à tout les autres qu’il n’y avait aucun danger immédiat. Rapidement et sans se faire repéré ils avaient formé une ligne de front et avançaient à pas feutrés (même si cela était inutile au milieu du coup de feu). Alyssa leva la tête et put localiser une demi-douzaine de snipers posté aux fenêtres de la CIA, prêts à tirer au moindre problème.
Parmi les hommes qui tiraient sur les agents, Alyssa aperçut Lopez, ses 2 associés et leurs gardes du corps respectifs et 3 hommes qu’elle ne connaissait pas mais qu’elle supposait être des clients ou des fabricants.
La troupe avançait tandis que la fusillade ce poursuivait.
Soudain l’un des hommes de Lopez fut touché, il se retournât et apercevant Alyssa et ses agents donna l’alerte aux autres.

-MERDE ! On est découvert ! Feu à volonté les gars, les snipers vous attendez mes ordres !

Du coté de Vincent plusieurs agents ce précipitèrent et furent touchés gravement, plusieurs hommes étaient au sol.
Du coté d’Alyssa aussi on se précipita. Un pris une balle dans le bras, l’autre dans la jambe.
Un des gardes du corps s’était dangereusement rapproché de la jeune femme qui lui tira dans la main pour le désarmer. S’ensuivit un combat au corps à corps, l’homme faisait le double du volume d’Alyssa mais n’avait pas le dessus pour autant. Dans le combat elle perdit son casque, un autre agent vint rapidement à son secours et fini par maitriser l’homme en lui tirant dans le genou. Au moment où Alyssa ce releva, Fernando Lopez tenta de s’enfuir mais il fut immédiatement stoppé par l’un des sniper qui tira dans son épaule.

- J’avait dit d’attendre mes ordres !

Cependant celui-ci ce releva et sorti son arme qu’il pointa en direction de la tête d’Alyssa. Il n’eut pas le temps d’appuyer sur la gâchette que Vincent l’abattu d’une balle dans le dos, il avait eu très peur pour la vie de son amie.
Un des gardes du corps réagit très vite en tirant dans le flan du jeune homme, il portait un gilet pare balle mais il s’écroula poussé par la violence de l’impact et fut sonné un moment.
Les hommes qu’Alyssa ne connaissait pas avait une carrure plutôt frêle pour des gens du métier, ils furent rapidement maitrisés par les agents, de même que l’un des associer qui gisait au sol gravement touché.
Profitant de la confusion les hommes de Vincent avaient attrapé trois gardes du corps, les autres étant soit mort, soit blessé. Un avait même choisi de se rendre de son plein gré.

Une fois les coups de feu arrêtés Vincent courut prendre dans ses bras Alyssa

- haaa laches moi !

Vincent - tu m’as fait une des ses frousses ! Heureusement que j’étais là !

- Ouais bin n’en fait pas toute une histoire ! D’habitude c’est moi qui te sauve la vie !


Vincent commençât a partir en fou rire

Vincent – non mais regarde toi ! haha XD

En effet, elle était couverte de poussière et de bleus, son nez saignait, elle avait la lèvre fendu et des écorchures un peu partout. Elle portait son gilet pare balle par-dessus son chemisier dont tout les boutons avaient été arrachés laissant entrevoir son soutient gorge rouge. Ses bas ressemblaient à des toiles d’araignée et sa jupe était déchirée.
Lui était aussi couvert de poussière, son brushing en avait pris un sacré coup et un énorme trou se voyaient sur le coté droit de sa veste et il en ris quand Alyssa lui fit remarquer

Vincent – oui je sais, je devrais arrêter de porter les pare balle sous mes vestes, mais qu’est ce que tu veux ! Je me dois d’être impeccable en toutes circonstances !

- ^^ comme au bon vieux temps


Puis elle perdit vite son sourire quand elle s’aperçut des agents à terre, soit blessés soit…morts.
Cette vision la remplissait de tristesse car même si elle est asociale elle était particulièrement attachés à ses hommes.
Vincent lui compris que comme à l’époque, les agents étaient resté fidèle à Alyssa. C’était évident qu’elle était leur patron, le seul pour qui ils étaient prêts à mourir. Puis il pensa qu’au fond lui n’était qu’un bureaucrate avec une arme et cette pensée lui fit froid dans le dos.

Pendant que les ambulances s’occupaient des blessés et que les morts étaient alignés avant d’être embarqué par la morgue, les deux jeunes gens remontèrent dans le bureau de Vincent en se rappelant qu’il y avait des gens qui attendaient et qui étaient susceptibles de se poser des questions.

A peine arrivé à l’intérieur Maxwell se jeta sur eux

Maxwell - vous avez été fantastique ! Surtout vous Alyssa ! Ce mec était au moins deux fois plus gros que vous mais vous n’avez pas reculé et vous avez gagné ! C’était Loïs Lane face à Hulk mais Superman n’est pas venu vous sauver … oui j’ai remarqué je fais un mélange mais c’était trop dément …

- Merci max mais je ne l’en suis pas sortie toute seule, il y avait Tommy et surtout Vince qui m’a sauver la vie.

Maxwell – vous êtes trop modeste ! Vous n’avez pas été menée …

il fut interrompu par un grognement provenant de Vincent qui s’impatientait, vexé de voir qu’Alyssa récoltai tout les lauriers alors que le boss c’est lui. Autrement dit touché dans son égo de mâle.

Ils remontèrent et à chaque étage Alyssa était félicitée et acclamée pour son courage et la façon dont elle avait pris en main la situation.

Vincent rentra le premier dans le bureau et s’assit dans son siège comme si de rien n’était.
Alyssa alla se chercher un verre d’eau puis se posta à la fenêtre regardant le personnel s’agiter pour remettre la rue en état, elle se repassait les images de l’intervention, tentant de savoir ce qui aurait pu éviter ces morts et ne portant plus aucune attention au 3 personnes présentent dans le bureau.

°Après tout c’est Vince qui leurs a demander de venir sans se soucier de mon avis°

Vincent s’adressant à Tyler Winthorne – Je sais que la situation actuelle voudrait que nous repoussions cet entretien à plus tard mais vous ne pourrez sortir de ce bâtiment tant que les choses ne seront pas remise en ordre en bas.

Mon offre tien toujours si vous voulez boire ou manger, après de tels émotions je meurs de faim, pas vous ? …
Oui enfin ce n’est pas bien grave...

Je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’entendre votre opinons sur le sujet, que décidez vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ivy Day
Tywin's Team
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 27
Humeur : Ivy style, activé

Personnage
Age PJ: 24 (28 Janvier 1987)
Totem: Cadenas en pendentif
Spécial: Maîtrise la communication non verbale

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Lun 20 Aoû - 21:21

Ty' suivi patiemment l'argumentation de Peck, sachant d'avance la partie perdue pour lui. Impossible de faire entendre raison à ces deux têtes de mules ! Le chimiste était plus motivé que jamais et verrait apparemment son exclusion de la mission comme une véritable trahison. Le pire étant qu'il avait raison le bougre... Du moins sur la plupart des points.

-C'est ce que je fais !.... Et Ty', en devenant chef de team, en nous recrutant, tu savais qu'on pouvait se retrouver dans ce genre de cas. Ne dit pas que tu avais prévu dès le début de nous priver de mission ? Ce serait méga tordu... Hein ?, demanda-t-il en adressant un regard à Ivy qui approuva vivement du chef.

A vrai dire il n'avait jamais songé à les entrainer dans des missions aussi périeuses. Glaner des informations, rétablir la vérité, jouer avec les limites de la légalité, oui. Mais depuis le jour où il avait décidé d'infiltrer le milieu du rêve partagé, jamais il n'avait imaginé faire prendre de réels risques à Ivy ou à qui que ce soit de ses recrues. La finalité de cette démarche était de faire tomber son père. Quelque chose qu'il comptait bien accomplir seul. Bien sûre il s'était bien gardé d'en parler, si Ivy l'apprenait il préférait ne pas penser au déchaînement de colère qui s'en suivrait.

Alors je te le demande, ne nous écarte pas de la mission. Tu as besoin de nous et on connait les risques. Et si on a besoin que tu nous donne des cours de défense, de réactions face au danger, alors on les prendra ! Moi je suis prêt à apprendre !

Toutes ces supplications et ces marques de bonnes volontés attendrirent Adler autant qu'elles l’inquiétèrent. Comment un esprit si intelligent pouvait-t-être à ce point attiré par le danger ? Comme si la réalité était un jeu...
Puis, comme s'il était incapable de fixer son attention sur une seule chose à la fois, Peck se plaignit d'avoir manqué la fin de la fusillade. Pendant qu'il détaillait la scène en bas de la fenêtre, Ivy interrogeait Adler du regard. S'il avait gardé le silence c'est qu'il n'était pas sourd à toutes discussions, et une fois le premier élan de "sur-protecteur" passé elle le savait capable de prendre du recul. Bien sûre il était rare qu'on conteste ses ordres, il lui faudrait donc le temps de digérer la rébellion. Ty' réfléchissait à une phrase susceptible de plier en leur faveur sans lui faire perdre la face quand Peck subit une sorte de saut d'hémisphère tout à fait impromptu qui surprit tout le monde :

-Oh non Ty ! Tu ne vas pas me lâcher pour ce niveau ? Le mage et le guerrier ont besoin l'un de l'autre !! >_<

Le premier réflexe de Ty' fut d'écarquiller les yeux avant d'éclater de rire. Peck avait beau être plus âgé que lui il n'arrivait pas à le voir autrement que comme un petit garçon. Un génie de gosse, certes, mais un gamin quand même. Lisant une sincère détresse dans le regard du Chimiste il l'attrapa par les épaules dans un mouvement d'affection fraternel - le genre d'attention qu'il aurait put avoir pour son propre frère s'il n'avait pas été si jaloux- tout en lui assurant qu'il ne l'abandonnerait pas pour ce niveau, ni pour les suivants d'ailleurs.
Ivy brisa cette espèce de réconciliation typiquement geek. Elle venait de réaliser quelque chose de suffisamment grave pour reléguer la question précédente aux semi oubliettes.

- Excusez-moi ? Est-ce que par hasard je dois comprendre que vous avez une partie de Fire Emblem ensemble sans moi ?


Dans le feu de l'action, Adler avait oublié ce léger détail. Il lança un regard entendu à Peck signifiant clairement : "on est mort", avant de se retourner vers Ivy, armé de son plus beau sourire désolé et tenta le tout pour le tout :

- Ais-je précisé que j'étais d'accord pour garder la team soudée dans cette mission ?, fit-t-il en y mettant du cœur, espérant que la réaction joyeuse de Peck sauverait la situation.

Mais Ivy ne lui laissa pas le temps de se réjouir, trop scandalisée :

- Mais enfin pourquoi ??!! On a toujours joué ensemble, je fais partie de toutes les Guildes, sans moi tu n'aurais jamais pu débloquer toutes les armes et toutes les magies ! Et qui parvient à ressusciter vos personnages préférés, hein ?

Adler semblait se liquéfier sur place, conscient d'assister à l'effondrement d'une dynastie pour Ivy : sa certitude d'être indispensable aux jeux en ligne. Craignant qu'elle ne détecte de l'hypocrisie s'il lui mentait pour ne pas la vexer, risquant ainsi de la braquer pour la semaine, il préféra dire la vérité :

- Justement, Ivy. Je suis désolé, on aurait dû te le dire. Avec Peck on avait envie de faire une partie sans tricher, histoire de voir ce qu'on valait sans les sorts truqués et l'annulation du principe du triangle des armes...

La jeune blonde toisa les deux hommes avec un air de profonde déception, à la limite du dégout, son monde s'écroulant dans l'incompréhension totale. Comment pouvait-t-on désirer jouer de la sorte ? Comme de vulgaires player lambda ?

- N'importe quoi... Non, non je ne comprends pas...


Ty' implora l'aide de Peck sous la forme d'un coup de coude discret, espérant qu'il débloque la situation. Malheureusement ils furent rappelés à la réalité par le retour des deux agents de la CIA. Ty' reprit son masque de professionnel, désireux de ne pas perdre toute crédibilité avec des histoires de Nerd.

Vincent s’adressant à Tyler Winthorne : – Je sais que la situation actuelle voudrait que nous repoussions cet entretien à plus tard mais vous ne pourrez sortir de ce bâtiment tant que les choses ne seront pas remise en ordre en bas. Mon offre tient toujours si vous voulez boire ou manger, après de telles émotions je meurs de faim, pas vous ? … Oui enfin ce n’est pas bien grave... Je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’entendre votre opinons sur le sujet, que décidez vous ?

Normal... Vas-y que je te dégomme quelques trafiquants, puis que je remonte poursuivre la conversation comme si de rien n'était. Adler trouvait ça un peu malsain, se souvenant que son père était du même acabit : détruire des vies et rentrer à l'heure pour dîner.

- Effectivement si vous avez des viennoiseries et du thé, ils ne seront pas de trop "après de telles émotions"..., dit-t-il d'un ton froid reprenant Vincent pour lui faire comprendre qu'il n'appréciait pas du tout d'avoir assisté à une fusillade. Et aussi pour se faire pardonner d'Ivy qui serait sans doute de meilleure humeur après un pain au chocolat. Sachez que je n'aime pas décidé dans la précipitation, et à vrai dire cet incident ne m'incite pas à acquiescer. Vous voulez m'imposer une mission avec une inconnue qui semble avoir, de surcroît, des ennemis puissants. Tan mieux si elle sait se défendre, je ne discute pas ses compétences. Mais mes collègues ne sont pas formés pour ça, or je ne conçois aucune mission sans eux.

Phrase destinée à rassurer Peck et Ivy sur sa position. Mais rien n'était encore gagné, Adler n'avait fait que se plier à la volonté de sa team, abandonnant l'idée de se la jouer solo. Le problème de la requête de la CIA restait, lui, toujours en suspend. Ty' n'étant pas homme à se lancer yeux fermés dans une expédition aussi sensible, il avait besoin de temps pour se faire une idée précise des choses, de savoir où il mettait les pieds. Or il n'aimait pas du tout travailler avec des inconnus... Ce dont il fit part à Vincent dans des termes très clairs.

- Alors même si -et je dis bien si- nous acceptons, il me faudra du temps pour les préparer, pour composer et étudier le dossier de la cible, et pour juger de la confiance à accorder à Mlle Swan. Sachez aussi que je suis seul maître à bord d'un esprit que je viole, monsieur, et que si je coopère dans la réalité, je ne reconnaîtrai aucune autre autorité que la mienne une fois dans le rêve. Alors si c'est bien nous que vous voulez engager, tenez-en compte, et sachez me convaincre.

Comme à chaque fois qu'il négociait un contrat, Ivy savait quelle attitude tenir. Elle mit donc à part le différent Nerdien pour jouer son rôle de Pointwoman. Bras croisés à l'arrière droite d'Adler, elle lui apportait ainsi son soutient indéfectible, tentant d'insuffler à son aura un professionnalisme rigide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore N. Peck
Tywin's Team
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part... Et c'est joli.
Emploi/loisirs : Réfléchit, non pense.
Humeur : Lunatique

Personnage
Age PJ: 26 ans, Né le 10 Mai
Totem: Une pince crocodile
Spécial: Scientifique fou

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Mar 28 Aoû - 17:23

Peck se sentit immensément rassuré lorsque Ty éclata de rire et le prit par les épaules. Il avait sentit que son ami ne le laisserait pas pour le niveau et qu'apparemment il ne lui en voulait pas trop. En revanche, le regard plein de feu d'Ivy lui donna des sueurs froides.

-Excusez-moi ? Est-ce que par hasard je dois comprendre que vous avez une partie de Fire Emblem ensemble sans moi ?

Peck ne su que répondre tandis qu'il voyait Ty lui offrir un regard de condamné à mort. Il est vrai que les deux garçons avaient commencé une partie un soir où les s'ennuyaient sur les boites de chat. Ils voulaient faire une partie réglo, pour avoir le plaisir d'être de véritables vainqueurs... Ty tenta de se rattraper en détournant le sujet de conversation mais Ivy ne lâchait pas l'affaire.

- Mais enfin pourquoi ??!! On a toujours joué ensemble, je fais partie de toutes les Guildes, sans moi tu n'aurais jamais pu débloquer toutes les armes et toutes les magies ! Et qui parvient à ressusciter vos personnages préférés, hein ?

C'est vrai qu'Ivy était un atout majeur pour avoir le must du must dans les jeux... Mais tricher, c'était comme...

°Comme quoi ?... Comme réussir une fission moléculaire du premier coup en utilisant un briquet et un tube de plexi... Voilà...°

- Justement, Ivy. Je suis désolé, on aurait dû te le dire. Avec Peck on avait envie de faire une partie sans tricher, histoire de voir ce qu'on valait sans les sorts truqués et l'annulation du principe du triangle des armes...

°Exact, pas de principe de triangle de armes... U_u Et pas de sorts truqués. C'est plus drôles de les apprendre au fur et à mesure. Et il n'y a pas de plaisir à dégommer des petits elfes au niveau trois avec un sort de niveau 50 quand on est au niveau 6...°

- N'importe quoi... Non, non je ne comprends pas...

Le débat s'interrompit quand l'agent Morrow et l'agent Swan firent leur entrée. Ils étaient étonnamment calmes et sereins, comme s'ils sortait d'une partie de bowling.

Vincent s’adressant à Tyler Winthorne : – Je sais que la situation actuelle voudrait que nous repoussions cet entretien à plus tard mais vous ne pourrez sortir de ce bâtiment tant que les choses ne seront pas remise en ordre en bas. Mon offre tient toujours si vous voulez boire ou manger, après de telles émotions je meurs de faim, pas vous ? … Oui enfin ce n’est pas bien grave... Je n’ai pas vraiment eu l’occasion d’entendre votre opinons sur le sujet, que décidez vous ?

Boire ou manger ? Mais bien sûr !! Toutes ces émotions en quelques minutes, avaient ouvert l'appétit de Peck et son petit estomac tentait de communiquer avec le monde extérieur. Heureusement que Ty intervint à temps, sinon nous aurions eut le droit à un gros "Mais oui ! Faites péter les gâteaux !!"

- Effectivement si vous avez des viennoiseries et du thé, ils ne seront pas de trop "après de telles émotions"... Sachez que je n'aime pas décider dans la précipitation, et à vrai dire cet incident ne m'incite pas à acquiescer.Vous voulez m'imposer une mission avec une inconnue qui semble avoir, de surcroît, des ennemis puissants. Tant mieux si elle sait se défendre, je ne discute pas ses compétences. Mais mes collègues ne sont pas formés pour ça, or je ne conçois aucune mission sans eux.

°Bah c'est pas ce que tu semblais dire il y a quelques minutes ! Mais la victoire revient à Ivy et Peck !! Une team reste une team ! Tout comme un guerrier a besoin d'un mage... U_u°

Peck se sentit rassuré quant aux positions de son chef de team. Et ce dernier avait raison concernant leurs compétences. Si la chime était son domaine de prédilection, coté défense sur le terrain, Peck était loin de l'agent entrainé de la CIA qu'il rêve d'être.

°En plus, je suis tout petit ><°

- Alors même si -et je dis bien si-nous acceptons, il me faudra du temps pour les préparer, pour composer et étudier le dossier de la cible, et pour juger de la confiance à accorder à Mlle Swan. Sachez aussi que je suis seul maître à bord d'un esprit que je viole, monsieur, et que si je coopère dans la réalité, je ne reconnaîtrai aucune autre autorité que la mienne une fois dans le rêve. Alors si c'est bien nous que vous voulez engager, tenez-en compte,et sachez me convaincre.

Tywin s'était imposé comme le boss et il avait bien raison. Il ne fallait pas qu'il perde son statut en acceptant la mission. Peck prit la parole tel un avocat appuyant les dires de son client.

-Pour soutenir mon ami et chef ici présent. Je précise que travailler avec la CIA n'est pas travailler pour la CIA ! Mais c'est cool !! Et si chacun de nous veut que cette mission soit une réussite, peut-être qu'il faudrait envisager une mise à niveau en défense pour ceux qui, comme moi, sont à la limite du ridicule question soldat-attitude ! Et qui mieux que la CIA pour nous entrainer ? Il arrivent quand les gâteaux ?

Il alla s'assoir sur le bureau, les pieds ballants.

-Après, il faut que Ty soit d'accord. Et vous aussi bien sûr. Et il nous faudrait un truc genre stand de tir, gymnase avec des punshing balls, des parcours du combattant et tout ça, comme dans les films ! Et là, plus personne ne pourra dire qu'on est pas préparés. Ivy s'occupe du dossier de la cible et tout roule ma poule ! Et moi je les attend les gâteaux ><

Sans prétention aucun il attendait une réponse des agents et de Ty. Si ce dernier voulait les entrainer un peu, il n'y avait pas meilleur moyen. Les agents lui feraient plus confiance et il garderait son rôle de chef. Peck se voyait déjà en mode super espion courant sous une pluie de projectiles d'entrainement et tirant avec de vraies armes à feu en plein dans le mille des cibles en papier...

-Alors M'sieur l'agent ? Qu'est-ce que vous en dites ?

°C'est tout pour le moment la parole est à la défense... Arrête ton cinéma !... Oui pardon...°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Swan
Tywin's Team
avatar

Messages : 1027
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Somewhere... Over the rainbow
Emploi/loisirs : Compte les balles perdues
Humeur : Toujours exellente avec un 9mm dans les mains

Personnage
Age PJ: 29 ans, Née le 25 Mai
Totem: Une balle en argent
Spécial: Experte en armement

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Jeu 6 Sep - 11:25

- Effectivement si vous avez des viennoiseries et du thé, ils ne seront pas de trop "après de telles émotions"... Sachez que je n'aime pas décider dans la précipitation, et à vrai dire cet incident ne m'incite pas à acquiescer. Vous voulez m'imposer une mission avec une inconnue qui semble avoir, de surcroît, des ennemis puissants. Tant mieux si elle sait se défendre, je ne discute pas ses compétences. Mais mes collègues ne sont pas formés pour ça, or je ne conçois aucune mission sans eux.

Vincent écoutait sans dire un mot. Il était conscient que la situation était délicate mais la diplomatie était son atout majeur (c'est pour ça qu'il faisait équipe avec Alyssa...). La jeune femme était profondément entrée dans ses pensées et n'écoutait pas la conversation, d'ailleurs elle regardait la rue où venait de se dérouler la fusillade et donc tournait le dos à tout le monde.

- Alors même si -et je dis bien si-nous acceptons, il me faudra du temps pour les préparer, pour composer et étudier le dossier de la cible, et pour juger de la confiance à accorder à Mlle Swan.

Entendre son nom eu pour effet de tirer Alyssa de ses pensées. Elle se retourna pour faire face à la pièce et s'assit sur le rebord de la fenêtre pour suivre la conversation à distance, sans s'y impliquer en s'approchant trop des protagonistes.

- Sachez aussi que je suis seul maître à bord d'un esprit que je viole, monsieur, et que si je coopère dans la réalité, je ne reconnaîtrai aucune autre autorité que la mienne une fois dans le rêve. Alors si c'est bien nous que vous voulez engager, tenez-en compte,et sachez me convaincre.

Soudain le jeune homme qui avait faillit percuter Alyssa prit la parole.

- Pour soutenir mon ami et chef ici présent. Je précise que travailler avec la CIA n'est pas travailler pour la CIA ! Mais c'est cool !! Et si chacun de nous veut que cette mission soit une réussite, peut-être qu'il faudrait envisager une mise à niveau en défense pour ceux qui, comme moi, sont à la limite du ridicule question soldat-attitude ! Et qui mieux que la CIA pour nous entrainer ? Il arrivent quand les gâteaux ?

Il alla s'assoir sur le bureau, les pieds ballants.

- Après, il faut que Ty soit d'accord. Et vous aussi bien sûr. Et il nous faudrait un truc genre stand de tir, gymnase avec des punshing balls, des parcours du combattant et tout ça, comme dans les films ! Et là, plus personne ne pourra dire qu'on est pas préparés. Ivy s'occupe du dossier de la cible et tout roule ma poule ! Et moi je les attend les gâteaux ><

Agacée, Alyssa tira violemment un des tiroir du bureau de Vincent et en sortit un paquet de cookies, déjà à moiter entamé. Elle le posa sur le bureau puis retourna s'assoir sur le rebord de la fenêtre.

- Alors M'sieur l'agent ? Qu'est-ce que vous en dites ?

Vincent lança un regard insistant à Alyssa puis lui fit un mouvement de tête indiquant la porte du bureau. La jeune fille soupira.

- Oui ! c'est bon j'y vais ! Pas la peine de le prendre comme ça !

Puis elle sortit en appelant un collège à l'aide. Vincent rentra la boite de biscuit dans son tiroir puis dit d'un ton serein

- Je comprends vos revendications Mr Winthorne et c'est pour ce genre de professionnalisme que nous vous avons choisis.

Il laissa un temps durant lequel il fixa Tyler dans les yeux puis pris son souffle pour commencer sa plaidoirie

- Tout d’abord sachez que Fernando Lopez n’était pas l’ennemie de Mlle Swan mais celui de la CIA. De plus, pensez que si elle vous est inconnue, vous lui êtes tout autant étrangers. Cependant nous lui demandons de rentrer seule dans votre équipe et de travailler dans un domaine dont elle ignorait l’existence jusqu'à aujourd'hui. Vos équipiés ont besoin d'une formation cela ne fait aucun doute mais ma collège aussi aura besoin que vous lui expliquiez quelques rudiments.

A ce moment Alyssa refit son apparition. Elle poussait un chariot de cantine sur lequel étaient disposés un panier de mini muffins (certains aux pépites de chocolat et d'autre avec des morceaux de fruit rouge - un vrai délice !), une assiette de cookies géants et des part de brownies et quelques fruits. Derrière elle, arrivait un agent avec un plateau contentant une carafe de café et une carafe d'eau chaude, une boite de sucre en morceau, des tasses et des petites cuillères, et un large choix de sachet de thé. Il le mis sur le bureau de Vincent, souhaita le bon appétit avec un large sourire et sortit tandis qu'Alyssa alla se rassoir à la fenêtre.

- Merci Alyssa. Servez vous, je vous en pris. Dit-il d'une voix légère

Il laissa à nouveau un temps puis repris d'une voix plus grave

- Comme l'a souligné votre collègue vous ne travaillez pas POUR la CIA mais AVEC elle. C'est pour cela que nous attendons une pleine coopération, vous devez nous faire confiance comme nous avons choisi de vous faire confiance. Votre formation sera assurée par Melle Swan, elle est la mieux placé pour vous apprendre le maniement des armes et les meilleurs techniques de combat.

Alyssa s'approcha du bureau et en se servant une tasse de thé elle fit remarquer calmement.

- Je veux bien faire équipe avec vous et me soumettre à vos ordres mais c'est uniquement parce que je ne connais pas vos techniques. Cependant, si pendant une de nos interventions les choses tournent au vinaigre je vous demanderais de suivre mes instructions à la lettre, pour la sécurité de tous. Je vous accorde ma confiance en vous apprenant à vous défendre °même si j'y suis un peu forcée...° j’attends que vous en fassiez autant, la situation est trop grave.

Cette fois si elle s'assit sur une chaise à coté de Vincent

- Je comprends votre méfiance mais les enjeux sont trop importants... Cependant, vous comprenez que je ne peux vous en dire plus tant que vous n'aurez pas accepter la collaboration et juré sur l'honneur de ne rien révéler de ce que vous pourrez découvrir.

Vincent en avait fini et n'avait plus d'autres arguments. Un silence tendu régnait dans la pièce. Mais sans était trop pour Alyssa. Elle se leva de sa chaise en mettant ses deux mains sur le bureau, se pencha vers Tyler et lui dit de façon excédée

- Écoutez, il ne s'agit pas de vous ne de moi ou même de la CIA, c'est la sécurité du monde qui est peut être menacer. La balle est dans votre camp alors je vous en pris réfléchissez bien a ce que vous allez en faire.

Elle se remit droite le bras croisés sur se poitrine, fixant du regard l'homme à qui elle venait de s'adresser.

°Non mais je rêve, ils nous prennent pour des débutants !!°
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adler Blake
Tywin's Team
avatar

Messages : 29
Date d'inscription : 12/11/2011
Age : 27
Humeur : Coopératif

Personnage
Age PJ: 24 ans (02/Fevrier 1987)
Totem: Une Clé
Spécial: Riche héritier

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Dim 21 Oct - 10:21

L'intervention de Peck laissa le temps à Ty' et Ivy de jauger Alyssa. Ivy décida qu'elle avait sans doute un caractère de cochon et un œdipe non résolu vis à vis de son paternel. Tyler, n'apprécia pas son impulsivité et sa réaction face au pauvre Peck qui ne faisait que réclamer ce qui leur avait été proposé plus tôt. Adler resta de marbre mais se voyait mal collaborer avec une femme incapable de gérer sa contrariété. Le seul point positif était qu'elle semblait obéir à Vincent. A contre cœur et tout en râlant, mais elle s’exécutait. De toute évidence elle avait des soucis avec l'autorité... Heureusement elle quitta la pièce un moment et la Tywin's team pu écouter la proposition de Vincent.

- Je comprends vos revendications Mr Winthorne et c'est pour ce genre de professionnalisme que nous vous avons choisis.

Il laissa un temps durant lequel il fixa Tyler dans les yeux puis pris son souffle pour commencer sa plaidoirie.

- Tout d’abord sachez que Fernando Lopez n’était pas l’ennemie de Mlle Swan mais celui de la CIA. De plus, pensez que si elle vous est inconnue, vous lui êtes tout autant étrangers. Cependant nous lui demandons de rentrer seule dans votre équipe et de travailler dans un domaine dont elle ignorait l’existence jusqu'à aujourd'hui. Vos équipiés ont besoin d'une formation cela ne fait aucun doute mais ma collège aussi aura besoin que vous lui expliquiez quelques rudiments.

Adler se garda bien de lui rappeler qu'il n'avait rien demandé, lui, et qu'il aurait préféré frapper dans des sacs de boxe plutôt que de se retrouver dans les locaux de la CIA. A ce moment Alyssa refit son apparition avec les victuailles. Ivy constata que les cuistos des espions ne se foutaient pas d'eux ! D'un autre côté ils avaient peut-être tout intérêt à ne pas se louper sous peine de se faire exploser ? Quoi qu'il en soit Peck allait sans doute s'en donner à cœur joie... et Ivy ne se priverait pas non plus.

- Merci Alyssa. Servez vous, je vous en pris. Dit-il d'une voix légère

La jolie blonde s'empara d'un muffin tout chocolat, le renifla, et l'entama avec délectation alors que Vincent poursuivait. Mmmm s'ils tentaient de l'acheter avec des muffin elle n'était pas sûre de résister bien longtemps. Elle servie ensuite une tasse de thé à Ty' qui la remercia d'un discret frôlement de doigts lorsqu'elle lui tendit la tasse. Il était la politesse incarnée d'habitude mais ils avaient passé un accord tacite lors de ce genre d'entretien, Ivy le soutenait discrètement en second plan et lui pouvait se concentrer sur son interlocuteur sans être interrompu. Pourtant il n'omettait jamais de la remercier silencieusement et elle lui était reconnaissante de cette marque de respect. Ce qui la dérangeait plus en revanche c'est qu'un simple contact du beau goss lui faisait toujours perdre ses moyens. Du coup elle loupa toute la première phrase de Vincent. Pas Ty', heureusement, qui n'en perdait pas une miette, trempant distraitement ses lèvres dans le mug.

- Comme l'a souligné votre collègue vous ne travaillez pas POUR la CIA mais AVEC elle. C'est pour cela que nous attendons une pleine coopération, vous devez nous faire confiance comme nous avons choisi de vous faire confiance. Votre formation sera assurée par Melle Swan, elle est la mieux placée pour vous apprendre le maniement des armes et les meilleurs techniques de combat.

Voilà qui devrait plaire à Peck ! Ivy s'en réjouit aussi, mais Ty' ne broncha pas. Niveau arme c'était bon et il était tout à fait apte à se défendre au cas où. Pas comme un ninja, mais comme un vrai mec. Les types qui courent sur les murs et étranglent les autres avec leur jambes, très peu pour lui (sauf dans les jeux vidéos ou à la tv). Toute son enfance, son adolescence, et encore maintenant sa vie de jeune adulte avait été bercée par les sports de combat. Bien sûre il se plierait aux exercices demandés et il ne serait pas mécontent qu'Ivy et Peck soient moins vulnérables. Quoi qu'avec un taser ou un couteau suisse la première était du genre redoutable...

Alyssa s'approcha du bureau et en se servant une tasse de thé elle fit remarquer calmement. Calmement ? Rien qu'à son expression et au ton employé Ty' sût qu'il n'aimerait pas ce qu'elle dirait.

- Je veux bien faire équipe avec vous et me soumettre à vos ordres mais c'est uniquement parce que je ne connais pas vos techniques. Cependant, si pendant une de nos interventions les choses tournent au vinaigre je vous demanderais de suivre mes instructions à la lettre, pour la sécurité de tous. Je vous accorde ma confiance en vous apprenant à vous défendre. J’attends que vous en fassiez autant, la situation est trop grave.

Bingo ! Ça ne lui plaisait pas du tout. Soit elle comprenait un beignet, soit elle était têtue comme un mule... Ty' se prépara à lui rappeler ses précédentes conditions. S'il conservait son calme apparent, Ivy le connaissait suffisamment pour savoir que le mug de thé aurait couru un grave danger entre ses mains s'il n'avait pas été maître de ses émotions. Le taser commençait à lui démanger. Elle en tout cas n'obéirait jamais à cette hyper violente en rêve ! Plutôt s'auto-taser jusqu'à l'infarctus !

Cette fois Alyssas'assit sur une chaise à coté de Vincent

- Je comprends votre méfiance mais les enjeux sont trop importants... Cependant, vous comprenez que je ne peux vous en dire plus tant que vous n'aurez pas accepter la collaboration et juré sur l'honneur de ne rien révéler de ce que vous pourrez découvrir.

°Et il faut comprendre qu'il ne voudra pas en savoir plus tant que ses conditions n'auront pas été acceptées...°


Vincent en avait fini et n'avait plus d'autres arguments. Un silence tendu régnait dans la pièce. Ty' s'efforçait de ne pas refuser la mission d'un bloc. Seule sa récente promesse l'en empêchait, mais l'envie ne lui manquait pas. Il fallait qu'il dise oui sans plus d'information, qu'il collabore avec un inconnue qui prétendait prendre le commandement de son équipe ? Non. C'est ce qu'il s'apprêtait à expliquer avec calme mais fermeté, mais Mlle Swan se leva de sa chaise en mettant ses deux mains sur le bureau, se pencha vers Tyler. Ivy réagit au quart de tour, prête à affronter une agente surentraînée pour défendre son chef. Celui-ci lui intima l'ordre de ne pas intervenir. Elle se figea sur place, tout en fusillant Alyssa du regard.

°Qu'elle s'avise de lui faire quoi que ce soit et je l'électrocute ! °

Les yeux de Ty' rencontrèrent ceux d'Alyssa et ne les quitta plus. Leur vert magnétique gagnant en froideur.

- Écoutez, il ne s'agit pas de vous ni de moi ou même de la CIA, c'est la sécurité du monde qui est peut être menacer. La balle est dans votre camp alors je vous en pris réfléchissez bien a ce que vous allez en faire.

Elle se remit droite le bras croisés sur se poitrine, fixant du regard l'homme à qui elle venait de s'adresser. Ty' soutint le regard sans ciller. Si elle croyait l'impressionner c'était raté... Qui qu'elle soit elle n'arrivait pas à la cheville d'Alcibiade senior question charisme écrasant. Ce dernier aussi voulait tout contrôler et pensait que seuls ses projets comptaient. "La sécurité du monde" pffff, c'était tellement mélodramatique ! Ivy trouvait ça plutôt cool, et espérait secrètement qu'il y avait une histoire d'alien derrière tout ce mystère. Ce qui lui fit presque oublier la colère qui l'avait saisit tout à l'heure. Était-ce le bon moment pour préciser qu'elle avait étudier leurs systèmes de communication supposés ?

- Navrée de vous contredire mais, si, il s'agit bien de moi et de mon équipe. Au risque de me répéter si vous nous voulez, vous devrez vous soumettre à mon autorité dans le rêve. Vous êtes seule maître à bord de la réalité, mais le subconscient est mon domaine.

Derrière lui Ivy acquiesça vivement.

- Croyez-le, dans un cerveau c'est lui le chef et personne d'autre. Vous le perdez-lui, vous nous perdez tous.


Sur ce elle appuya son coude sur l'épaule de Peck sans se soucier qu'il soit d'accord ou pas, en mode "pas vrai mon pote ? Regarde comme on est soudé vile sorcière !". Adler leva les yeux au ciel en écoutant la réplique de Peck et s'empressa de reprendre la parole, quitte à couper le chimiste de peur qu'il lui fasse perdre toute crédibilité. Déjà qu'Ivy semblait sortir d'une série B avec son look de motarde et son regard insolent...

- Humm ! ... Comme l'a souligné Vincent vous ne savez rien de ce monde, Mlle Swan. On ne se défend pas face à un esprit protégé en tirant sur tout ce qui bouge ou c'est le réveil assuré et donc l'échec de la mission. Vous n'êtes pas apte à prendre le commandement d'extracteurs. Acceptez-le et nous signerons les documents de confidentialité. Comprenez que vous avez autant à apprendre de nous que nous de vous, et nous acceptons la mission. Sans cela, je vous dis au revoir.

Pour bien montrer sa détermination il posa son mug et s'avança sur sa chaise, comme prêt à se lever. Il jouait si bien qu'Ivy craint un moment qu'il ne patiente pas plus longtemps.

- Et pour l'avenir du monde ?, chuchota-t-elle avec inquiétude.

- Oh si l'affaire est si grave ils sauront où se trouve leur intérêt. Aucune équipe d'extracteur ne ferait de proposition plus correct. Et à vrai dire je doute que l'une d'elle accepte de fricoter avec la CIA.

Il disait cela à cause de l'aspect illégal de l'extraction, mais pas seulement. La Tywin's team existait depuis peu, elle n'était ni la meilleure ni la plus qualifiée pour ce genre de mission. Mais elle possédait quelque chose d'unique : sa motivation. Pour tout autre extracteur, les intérêts étaient toujours les même, avec l'argent en première position. S'en suivait le goût du risque sans le danger, l'étude scientifique, la perversion... Tandis que pour Adler les intentions étaient bien différentes. L'argent ? il en avait bien assez. L'intérêt scientifique ? A part l'entraîner à créer des décors pour ses futurs jeux... Pour Ivy la finalité était plus altruiste mais ensemble ils poursuivaient un objectif commun : rendre justice. Sous forme de vengeance pour Adler, certes, mais Ivy et Peck ne pouvaient pas le savoir. L'important était qu'ils combattent le mal à leur façon. La CIA devait le savoir, leurs actions visaient toujours à faire éclater la vérité ou à rendre service. Là où les interventions normales se heurtaient à la légalité, ils intervenaient pour redresser l'affaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Théodore N. Peck
Tywin's Team
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 05/12/2011
Age : 26
Localisation : Quelque part... Et c'est joli.
Emploi/loisirs : Réfléchit, non pense.
Humeur : Lunatique

Personnage
Age PJ: 26 ans, Né le 10 Mai
Totem: Une pince crocodile
Spécial: Scientifique fou

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Mer 14 Nov - 13:57

L'ambiance tournait au vinaigre et Peck ne sauvait pas trop quoi faire, ni comment réagir. Les gens n'étaient pas fait pour se taper dessus et les conflits le mettaient toujours mal à l'aise. Alors il se contenta de s’approcher discrètement du chariot à pâtisserie et de piquer quelques gâteaux au passage tout en assistant à la dispute en mode spectateur de match de tennis.

- Navrée de vous contredire mais, si, il s'agit bien de moi et de mon équipe. Au risque de me répéter si vous nous voulez, vous devrez vous soumettre à mon autorité dans le rêve. Vous êtes seule maître à bord de la réalité, mais le subconscient est
mon domaine.

Derrière lui Ivy acquiesça vivement.

- Croyez-le, dans un cerveau c'est lui le chef et personne d'autre. Vous le perdez-lui, vous nous perdez tous.


Sur ce elle appuya son coude sur l'épaule de Peck sans se soucier qu'il soit d'accord ou pas, en mode "pas vrai mon pote ? Ce dernier de répondre, la bouche pleine de crème :

-Le cerveau dans le cerveau, c'est lui ! Sans cerveau et réactions chimiques, le coprs peut pas réagir. En l'occurance, il avala, le corps c'est nous, le corps extracteur, comme un corps enseignant, c'est une belle métaphore... Pas de cerveau, pas de chimie, pas de chimie pas de corps, pas de corps, pas d'équipe, pas d'équipe, pas de mission et pas de miss...

Tywin leva les yeux au ciel en écoutant la réplique de Peck et s'empressa de reprendre la parole, quitte à couper le chimiste de peur qu'il lui fasse perdre toute crédibilité.

- Humm ! ... Comme l'a souligné Vincent vous ne savez rien de ce monde, Mlle Swan. On ne se défend pas face à un esprit protégé en tirant sur tout ce qui bouge ou c'est le réveil assuré et donc l'échec de la mission. Vous n'êtes pas apte à prendre le commandement d'extracteurs. Acceptez-le et nous signerons les documents de confidentialité. Comprenez que vous avez autant à apprendre de nous que nous de vous, et nous acceptons la mission. Sans cela, je vous dis au revoir.

Mais Peck ne voulait pas lui dire au revoir ! Il adorait l'idée de travailler avec une super agent surentrainée ! Et puis, il voulait apprendre à tirer avec des armes à feu, être au beau milieu d'une fusillade tout en faisant des roulades pour éviter les balles ! Non ! Elle ne devait pas partir ! Ivy intervint.

- Et pour l'avenir du monde ?, chuchota-t-elle avec inquiétude.

-Oh si l'affaire est si grave ils sauront où se trouve leur intérêt. Aucune équipe d'extracteur ne ferait de proposition plus correct. Et à vrai dire je doute que l'une d'elle accepte de fricoter avec la CIA.

Ty' avait raison. N'importe quelle équipe ne voudra jamais se faire dirigée par un membre externe. La CIA n'avait donc pas le choix. Elle devait accepter les conditions du chef de team. Sur ce Peck se leva.

-Il a raison, et de toute façon, si on suit votre entrainement, on sera aussi apte à se défendre face à un ennemi armé et Ty sera capable de prendre les bonnes décisions au bon moment.

Puis, ce petit bout d'homme de Peck se tourna vers grande Alyssa.

-Je pense Mme Swan qu'il serait bien de vous effacer. Même si ça peut être dur pour une agent comme vous. Mais c'est dans l'intérêt de tout le monde. Vous avez besoin de nous, vous nous avez appelé, alors la moindre des choses et de laisser mon boss et copain (Clin d'oeil à Ty') prendre les décisions relatives à ses missions et à son équipe... Vous pouvez lui faire confiance. Et je doute qu'il vous en veuille si vous lui donner des "petits conseils" en matière d'intervention, si vous voyez ce que je veux dire. Donc, sans vous commander, s'il vous plait, laissez tomber !

Content de son réquisitoire, il se dirigea de nouveau vers le chariot de pâtisserie, prit un chou à la crème et l'engouffra dans sa bouche. Il espérait que la dispute soit bel et bien fini. Il fallait qu'ils soient productifs et il avait envie de faire de la chimie !

-Bon alors, est-ce qu'on peut passer à l'entrainement ? Connaitre la mission dans les moindres détails ? Fixer lieu, date, timing ? Faire notre job quoi ?!

[Petit post, mais qu'est-ce que vous voulez que je dise ? oO Alyssa, peut-être qu'il faudrait enquiller sur autre chose maintenant. Genre donner un RDV pour l'entrainement ou une réunion debriefing de la mission...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alyssa Swan
Tywin's Team
avatar

Messages : 1027
Date d'inscription : 07/02/2012
Age : 28
Localisation : Somewhere... Over the rainbow
Emploi/loisirs : Compte les balles perdues
Humeur : Toujours exellente avec un 9mm dans les mains

Personnage
Age PJ: 29 ans, Née le 25 Mai
Totem: Une balle en argent
Spécial: Experte en armement

MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   Jeu 22 Nov - 14:32

Alyssa commençait à perdre patience. De toute évidence l’un d’eux devrait céder et ça ne serait pas elle !
L’obstination de son interlocuteur l’agaçait encore plus. Mais c’était l’avenir du monde qui était en jeu, elle ne devait surtout pas craquer et céder à ses émotions.
Il ne semblait pas vouloir comprendre ce qu’elle voulait dire !

Soudain, le jeune homme étrange se leva et commençât une plaidoirie qui était loin d’impressionner Alyssa. Au contraire, il semblait lui donner des ordres et cela ne lui plaisait vraiment pas. Personne, sauf Vincent, ne peut lui donner d’ordre sans recevoir son poing dans l’estomac. C’est dut a son passé de super agent : Habituellement c’est elle qui donne les ordres et au fil des années elle s’est forgé une certaine fierté.
Quoi qu’il en soit, elle décida que sortir de ce bureau était la meilleure solution, elle étouffait et ce n’était pas bon pour ses nerfs.
Elle se dirigeait vers l’ascenseur quand elle reçut un sms de Vincent qui lui fit brusquement changer d’avis.
Elle prit place devant un ordinateur. L’agent qui occupait habituellement ce bureau, qui était parti chercher un café, malgré sa surprise de voir Alyssa assise a sa place, n’osa protester.
Pendant ce temps, Vincent essayait de tempérer la situation.

Vincent- Je vous prie d’excuser Melle Swan. Elle à une dent contre certains haut placés de la CIA qu’elle tient responsable de… enfin ça n’a pas d’importance. Suite à une intervention comme celle de tout à l’heure, elle est toujours légèrement chamboulée. Les choses se sont faites dans la précipitation, elle n’était pas du tout préparée et elle s’en veut beaucoup pour les morts des deux camps, même si elle n’était plus responsable de cette affaire. D’habitude elle évacue en frappant dans des sacs de sables mais aujourd’hui… oui je suppose que vous avez compris…

Il se perdait en excuses sur un ton grave.

Que les choses soient claires,…

« You’ve got a mail »


Vincent fut interrompu par son ordinateur qui lui signalait la présence d’un nouveau message.
Par réflexe, il tourna son regard vers l’écran pour connaitre l’identité de l’expéditeur. « Tom Norwood », il leva la tête en direction du dit agent et vit Alyssa assise sur sa chaise le regardant un sourcil levé et les bras croisés.

Vincent- Veuillez m’excuser, je dois ouvrir ce message…

Alyssa souhaite vous faire savoir qu’elle accepte de se soumettre à votre commandement. Elle ne connait pas votre « art » donc elle ne prétend pas prendre le contrôle dans les rêves. Cependant, en ce qui concerne le monde réel, en cas de menace majeure, elle… aimerait une…heu…pleine coopération. Elle ajoute qu’elle comprend votre désir de ne faire courir aucun risque inconsidéré à votre équipe. D’ailleurs elle apprécie cette qualité et considère que cela fait de vous un bon chef. Enfin, elle précise que ses revendications ont pour but de faire en sorte que votre équipe reste saine et sauve.

« You’ve got a mail »


Vincent semblait quelque peu surprit du ce nouveau message. Il regarda en direction d’Alyssa en fronçant les sourcils visiblement offusqué.
Alyssa lui fit signe de lire le message, toujours fidèle à elle-même

Vincent- s’adressant à Alyssa (qui ne pouvait pas l’entendre à travers la vitre) Non, c’est hors de question !!

Puis, devant la réaction de Tyler et de son équipe, il fut contraint de lire le message.
Il cherchait clairement ses mots pour l’expliquer

Vincent- Melle Swan tiens à préciser que …si on assiste à une recrudescence d’attaque terroriste ou qu’une guerre ce déclenche parce que vous avez refusé cette mission, vous… aurez le sang de millier d’innocents sur les mains… et donc qu’en conclusion il mieux vaut risquer de mettre en danger 4 personnes que la population des puissances mondiales.
Il est évident que ces propos n’engagent qu’Alyssa et en aucun cas la CIA.


Bien sûr, il se passa de parler de la fin du message
« Et si sa leur plait pas, qu’ils aillent se faire foutre !! »

Finalement la jeune femme se décida à revenir. Elle entrouvert la porte du bureau et d’une voix douce mais décidée dit

- Présentez-vous demain à 9h précise, devant la salle d’entrainement, au 2eme sous-sol. Vince, donne-leur des badges d’accès au bâtiment !


Elle sourit largement à Vincent et lui fit même un clin d’œil.
Puis, avec la technique des agents les plus entrainés, elle subtilisa un muffin et repartit appeler l’ascenseur avec un sourire en coin.


~~Fin de RP~~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Rencontre à la CIA [PV Tywin's Team]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inception continuum :: Le monde réel :: C.I.A :: Rez-de-chaussée-
Sauter vers: