AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Test du souffleur [PV Colleen; Noe]

Aller en bas 
AuteurMessage
Colleen Fanshawe
Admin-Cobb's Team
avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 26
Localisation : Réalité
Emploi/loisirs : Travaille sur sa nouvelle cible
Humeur : ...Grrr

Personnage
Age PJ: 27 ans, Née le 5 Novembre
Totem: Un kaléidoscope
Spécial: Ex agent du FBI

MessageSujet: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Mar 15 Nov - 18:57

Colleen se retrouva à l'air libre, au soleil, sentant le vent dans ses cheveux mal coiffés. Pas seulement le vent d'ailleurs. Une petite goutte d'eau fraiche vint lui percuter la joue. Elle regarda autour d'elle, ils se trouvaient sur un bateau. Enfin un bateau, un énorme paquebot. De petites variations d'équilibre dues aux vagues la forçait à se tenir à la rampe du pont. L'éclat soudain du soleil lui faisait plisser les yeux et son visage reprenait des couleurs avec la chaleur. Ils étaient en mer, et pas qu'un peu. L'horizon à 360° n'était qu'une ligne bleue.
Les extracteurs et Noe étaient près d'elle. Ils étaient sur le pont supérieur et ils pouvaient observer tout le bâtiment. Des personnes passaient ça et là. Des vacanciers, des marins... Des projections ! D'ailleurs, ils étaient dans la tête de qui ?

-Ah j'aime ce genre d'endroit ! Le soleil, la mer, les jolies projections féminines...

-Eames ! Tu veux bien être sérieux !

Colleen voulu se tourner vers Arthur pour lui demander dans quel esprit ils se trouvait. Mais elle se ravisa. Elle redoutait les conjectures perfides de Noe sur le comportement. Elle ne voulait pas passer pour une chétive ignorante qui pose des questions pour se rassurer. Elle ne bougea pas, essayant de se persuader qu'elle n'était pas dans la tête de son cousin. Elle commençait à avoir chaud et à s'impatienter.

-Dommage que Haley ne soit pas là, on aurait pu piquer une petite tête en maillot de bain, murmura-t-il croyant que personne ne l'entendrait.

-Eames... !, lâcha-t-il dans un soupir amusé.

-Eh ! On est pas là pour les vacances ! Essaie d'être un peu concentré !

-Dis donc, c'est pas parce qu'on est dans ta tête que j'ai pas le droit de profiter de tes décors oniriques !

-Quoi !?

Colleen avait laisser s’échapper ce "quoi" avec toute l'inquiétude et le dépit du monde. Elle manqua de perdre l’équilibre. Mais au moins, elle avait sa réponse...

-Ah bravo Eames ! Trouver qui était le rêveur aurait pu faire partie du test de Noe.

-Autant pour moi Cobb.


Colleen se tourna vers Arthur.

-On est dans ton esprit ?
, demanda-t-elle essayant de cacher au maximum son angoisse.

-Oui, on avait décidé que ce serait moi avec Cobb. Mais ne t'inquiètes pas...

Cela ne rassura pas Colleen pour autant. Ils testaient un souffleur ! Un manipulateur de rêveur ! Et c'était Arthur le premier concerné ! Elle serra les poings et se tourna vers Noe, lui lançant un regard genre "Fais gaffe à ce que tu va lui faire !". Cobb décida qu'il était temps de démarrer.

-Bon, et bien. Par quoi veux-tu commencer Noe ? Après tout, c'est toi l'expert.

Qu'allait-t-il faire ? Qu'allait-il faire à Arthur, et aux autres. Colleen n'était pas rassurée. Mais elle le dissimula aux yeux de tous.

°J'aimerais être à la place de Haley...°

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inception-continuum.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Mer 16 Nov - 23:05

Appartement ; dehors. Une transition rapide comme l'éclair, ce qui impressionna Noe. Elle avait beau avoir l'air pimbêche, la chimiste faisait un excellent travail. Pour un peu, il en aurait presque eut l'impression que les excuses qu'elle avait sortit pour rester dans la réalité avaient leur fondement. Bref, toujours est-il qu'il était à présent dehors. Où ça dehors ?

La brise, la chaleur, le bruit des vagues, les mouvements lents berçant ; son regard confirmèrent ce qu'il pensait. Quelque part, il en avait presque l'envie de remercier l'architecte de ce rêve. A ce niveau, il était habillé légèrement différemment que dans la réalité. Prenant une cigarette de son paquet, il jeta son manteau à la mer : par une température pareille, il ne lui serait d'aucune utilité. Il se découvrit une chemise d'été rouge sang - les manches enroulées au dessus des coudes - qui remplaçait sa cravate et un jeans sombre lui donnaient un aspect un peu moins urbain que ce qu'il portait au dessus. Il tira sur sa cigarette et se retourna, faisant face au reste de l'équipe mais regardant les damoiselles en bikini se balader sur le pont entre les grooms déguisés en matelots et les vieux touristes en couple. Il ne sentait pas le tic tac de sa montre, elle devait être dans son manteau, tant pis.

"- Dis donc, c'est pas parce qu'on est dans ta tête que j'ai pas le droit de profiter de tes décors oniriques !

-Quoi !?

Noe avait observé le phénomène bien malgré lui mais après coup, cela l'amusa visiblement. Pour un peu, il aurait cru qu'elle se sentit jalouse de le savoir emplir ses rêves de se genre de projections mais le ton n'y était pas. Il s'agissait d'un ton parfaitement visible d'inquiétude. Et il n'y avait évidement qu'une seule raison pour qu'elle soit inquiète. Ainsi il n'avait pas fait bonne impression auprès des deux dames. Il soutint le regard inquisiteur de Colleen avec un amusement affiché jusqu'à l'insolence - ce disant qu'il avec regardé dans les yeux des palestiniens bien plus intimidants qu'elle (la AK-47 aidait beaucoup il faut dire) et s'en détourna avec flegme pour reprendre sa contemplation des belles formes qui se dandinaient non loin.

"-Bon, et bien. Par quoi veux-tu commencer Noe ? Après tout, c'est toi l'expert.

- Tout d'abord par briser les stéréotypes : je ne vous connais pas, je n'aurais donc pas pu deviner dans quelle tête nous nous trouvons. Cela dit, je constate que vous êtes un homme de goût Arthur. Avec une faiblesse pour Agatha Christie à en juger par le comportement des projection très... Poirot, du personnel. D'ailleurs, je serais prêt à parier qu'il serait facile de localiser la place forte en traçant un serveur.

- En traçant ? Intervint Cobb. Vous ne m'aviez pas parlé de ce procédé.

- Eh bien si vous en voulez une démonstration, il faudrait d'abord s'assurer que la place forte ne contient pas de vrais informations personnelles mais juste des broutilles sans intérêt.

- Ça devrait être le cas en principe oui.

- Bon, alors voilà de quoi il s'agit. Chez tout les rêveurs, les projections, qui protègent le subconscient de celui-ci n'ont pas toutes la même fonction. Je ne vais pas toutes vous les décrire mais certaines d'entre elles sont - pourrait-on dire - des sentinelles. Plus vigilantes, à l'affût du moindre étranger, si nous éveillons le plus petit soupçon, elles deviendront fébriles et établiront des sortes de positions défensives autour de l'objet du soupçon. Ainsi, un agent de police, de sécurité ou encore... un serveur peuvent vous mener à l'emplacement de la place forte qui - même lorsque l'on a conçu les lieux - peut être difficile d'accès. Cela permet aussi de vérifier les pensées de la cible car suivant leurs nature, ils peuvent réagir aussi en fonction.

- Ouais on a déjà eu à faire à des trucs de c'genre auparavant."
Dit Eames en regardant Cobb.

Noe s'écarta de la rambarde du pont à laquelle il était adossé et se dirigea vers le rêveur.

"- Dites moi le premier mot qui vous passe par la tête.

- Euh, 'soleil'.

- Bien. Garçon !"


Un jeune homme déguisé en matelot russe vint à la rescousse.

"- Tout ce soleil me donne affreusement chaud, sauriez vous s'il y a à disposition des para-soleil ou de la crème solaire ? Et seriez vous gentil d'aller demander à la personne responsable de tout mettre en œuvre pour rendre la piscine disponible. Ça serait dommage de ne pas pouvoir en profiter avec ce soleil. Il ventait beaucoup trop hier alors qu'aujourd'hui le soleil est une occasion à ne pas rater. Merci beaucoup, tenez prenez ça, vous l'avez bien mérité [glissant un billet dans la poche ventrale du serveur avec un clin d'oeil, puis se tournant de nouveau vers les extracteurs] Normalement, il faut le répéter au moins trois fois pour que les mécanismes de défenses se mettent en place mais on peut optimiser le processus avec des utilisations peu courantes ou agrammaticales du mot, comme lorsque j'ai dis 'para-soleil' au lieu de 'parasol'. Normalement ça n'est pas nécessaire mais comme - en tant que rêveur - vous êtes déjà conscient de rêver, ça impose plus de difficultés à déstabiliser. Maintenant regardez."

Le jeune homme que Noe venait d'interpeler fit mine de partir vers la tâche qui lui avait été indiqué puis tourna discrètement vers une porte pressurisé qui semblait réservé au personnel après quoi un autre marin russe, plus costaud celui-ci, se place devant pour la garder.

Noe, fumait en écoutant les réactions des extracteurs.
Revenir en haut Aller en bas
Colleen Fanshawe
Admin-Cobb's Team
avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 26
Localisation : Réalité
Emploi/loisirs : Travaille sur sa nouvelle cible
Humeur : ...Grrr

Personnage
Age PJ: 27 ans, Née le 5 Novembre
Totem: Un kaléidoscope
Spécial: Ex agent du FBI

MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Mar 3 Jan - 11:43

Les paroles de Noe faisaient difficilement écho aux oreilles de Colleen. Premièrement parce qu'elle ne saisissait pas tous les ressorts des méthodes oniriques, mais surtout, parce qu'elle n'acceptait pas d'être dans la tête de son cousin ! Ça lui était insupportable. Elle tenta de chasser son angoisse et son malaise, regardant souvent Arthur qui lui, semblait détendu, clame, habitué. Il ne souffrait pas ! Après tout, c'était un rêve... Elle reprit légèrement ses esprits, essayant de redevenir objective et réceptive. Elle devait profiter du test du souffleur pour en apprendre plus sur le rêve partagé et ses multiples vertus. Elle avait beau ne pas apprécier le Noe, ses informations et ses méthodes pouvaient servir à la jeune faussaire.

- Bon, alors voilà de quoi il s'agit. Chez tout les rêveurs, les projections, qui protègent le subconscient de celui-ci n'ont pas toutes la même fonction. Je ne vais pas toutes vous les décrire mais certaines d'entre elles sont - pourrait-on dire - des sentinelles.

Colleen eu un mouvement de surprise. Prenait-il vraiment Athur Cobb et Eames pour des débutants ? Colleen elle ne savait pas grand chose, mais elle était persuadée que les extracteurs n'avaient pas besoin de cours particuliers de projections...

Plus vigilantes, à l'affût du moindre étranger, si nous éveillons le plus petit soupçon, elles deviendront fébriles et établiront des sortes de positions défensives autour de l'objet du soupçon. Ainsi, un agent de police, de sécurité ou encore... un serveur peuvent vous mener à l'emplacement de la place forte qui - même lorsque l'on a conçu les lieux - peut être difficile d'accès. Cela permet aussi de vérifier les pensées de la cible car suivant leurs nature, ils peuvent réagir aussi en fonction.

Eames fit une réflexion que seuls Cobb et Arthur pouvaient comprendre. Et c'est à ce moment là que le souffleur s'avança dangereusement vers Arthur. Il se rapprocha de lui, et à chaque pas qu'il faisait, Colleen sentait ses muscles se contracter, prêts à bondir à la moindre menace.

"- Dites moi le premier mot qui vous passe par la tête.

- Euh, 'soleil'.

- Bien. Garçon !"


Un jeune homme déguisé en matelot russe vint à la rescousse. Colleen se détendit un peu. Il n'avait fait que lui poser une question. Un question étrange d'ailleurs, mais qui semblait avoir son importance... Colleen observa la suite avec une once de fascination.

"-Tout ce soleil me donne affreusement chaud, sauriez vous s'il y a à disposition des para-soleil ou de la crème solaire ? Et seriez vous gentil d'aller demander à la personne responsable de tout mettre en œuvre pour rendre la piscine disponible. Ça serait dommage de ne pas pouvoir en profiter avec ce soleil. Il ventait beaucoup trop hier alors qu'aujourd'hui le soleil est une occasion à ne pas rater. Merci beaucoup, tenez prenez ça, vous l'avez bien mérité, glissant un billet dans la poche ventrale du serveur avec un clin d'oeil, puis se tournant de nouveau vers les extracteurs. Normalement, il faut le répéter au moins trois fois pour que les mécanismes de défenses se mettent en place mais on peut optimiser le
processus avec des utilisations peu courantes ou agrammaticales du mot,
comme lorsque j'ai dis 'para-soleil' au lieu de 'parasol'. Normalement ça n'est pas nécessaire mais comme - en tant que rêveur - vous êtes déjà
conscient de rêver, ça impose plus de difficultés à déstabiliser.
Maintenant regardez."

Le jeune homme que Noe venait d'interpeler fit mine de partir vers la tâche qui lui avait été indiqué puis tourna discrètement vers une porte pressurisé qui semblait réservé au personnel après quoi un autre marin russe, plus costaud celui-ci, se place devant pour la garder.

Colleen avait comprit l'essentiel. Le mot soleil était comme un mot de passe, un tilt parmi les projections. Et grâce à ses méthodes, Noe avait réussit à localiser la "place forte" d'Arthur. C'était ingénieux, presque autant qu'inquiétant.

Noe, fumait en écoutant les réactions des extracteurs. Il FUMAIT dans la tête d'Arthur !! La faussaire dévisagea le pollueur ! On ne fume pas dans la tête de quelqu'un ! Et surtout pas dans celle de son cousin ! Même si elle savait que ce n'était qu'une cigarette onirique, elle ne l’acceptait pas, par principe...

-"C'est impressionnant Noe, et efficace !

-Je dois avouer ! Comme quoi arthur tu es un rêveur comme tout le monde. Aussi fragile qu'un rayon de soleil
, dit-il adressant un clin d’œil au rêveur.

-C'est assez efficace, je confirme. Cela nous ferait gagner du temps lors de nos missions d'extractions. Mais est-ce qu'il y a des failles ?

-Il a raison, et surtout, une fois que vous avez fait cela, c'est bien joli, mais, localiser la place forte n'est pas la forcer. Même si cela reste notre spécialité, as-tu d'autres astuces pour nous aider ?

-Ouais, je veux une démonstration si c'est le cas. Je veux savoir ce qu'il y a dans ta tête Tutur ! XD"

Il cessa bien vite de rire, se rappelant que Colleen n'était pas loin. Cette dernière avait effectivement eu un sursaut, mais elle appliquait à suivre les démarches de Noe et les réflexions des extracteurs. Les projections pouvaient trahir l'emplacement de la place forte qui apparaissait alors comme un gros point lumineux sur une carte. Habile. Mais qu'en était-il de la suite ? Les extracteurs avaient surement d'autres méthodes, moins efficaces pour
localiser la place forte. Noe leur apportait la rapidité. Colleen se doutait qu'il ne réussirait pas son test seulement avec ce petit tour de passe passe. Et Cobb était du même avis qu'elle.

-Alors, as-tu autre chose à nous proposer ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inception-continuum.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Jeu 5 Jan - 20:33

"- Comme vous l'aurez deviné, la principale faille, c'est l'indiscrétion. Le principe même de la manœuvre étant de se découvrir juste assez pour faire réagir les projections mais pas pour qu'elles nous identifie et nous traque. Étant le rêveur, ce sont vos informations cognitives qui peuplent le rêve, excepté pour l'architecture qui provient d'un extracteur. Les projections étant uniquement le reflet de votre perception d'autrui, tout le reste est invisible mais bien présent... non dans votre tête, mais partout dans l'air, comme si vous étiez un dieu. On peut le remarquer par le biais de l'informatique. Un ami m'avait fait remarqué qu'en hackant certains systèmes, on débouchait sur des gisements d'informations tout bonnement colossaux qui ne semblaient provenir de nul part. Il s'agit de vos informations cognitives, votre rythme cardiaque, vos émotions, désirs en passant par le taux de sucre dans votre sang : absolument tout y passe. Cela dit, il est presque impossible de les analysé car il s'agit de données brutes et non organisée, ça serait comme tenter de compter le nombre d'atomes d'une bille un par un. En vous suggérant de penser un mot très fort et de le dire, l'information est présente partout dans le rêve, les projections y ont donc toutes accès si bien que lorsque je le répète avec insistance, elles se rendent compte que je l'ai emprunté et qu'il n'est pas de moi. Elles se rendent également compte du fait que je suis un corps étranger, mais elles ne peuvent en avoir conscience. D'où le fait qu'elles se mettent en position défensif sans pour autant m'attaquer directement. Si je vous raconte tout cela, c'est pour vous montrer la faille : à quel point une projection peut-elle rester inconsciente de notre usurpation ? Il peut être parfois difficile de le savoir et cela est sensiblement variable en fonction de la personnalité du rêveur. Par exemple, des cas de schizophrénie paranoïde tels que vous semblez avoir un sacré spécimen là dessus *désignant le ciel du pouce* sont absolument hermétiques à ce genre de méthode et leurs projections sont coriaces et très réactives voire virulentes. Néanmoins, il peut y avoir un grand avantage dans une utilisation dérivé du procès. Si l'architecte *se tourne vers Colleen* - c'est vous non ? - réalise une deuxième place forte, par exemple une banque et un coffre fort privé, on peut les inciter à se rendre dans l'une des deux en particulier alors que les informations se trouvent dans l'autre. Je ne vais pas vous embêter à vous expliquer comment on fait cela car de toute façon, il aurait fallut le prévoir à l'avance avec la construction du décor.

- C'est toujours bon à savoir.

- Enfin pour ce qui est de s'emparer des informations, il faut employer des moyens qui n'ont rien à voir avec celui-ci ou tout du moins peuvent être utilisés indépendamment. Pour ce qui est de l'extraction en elle même, j'avais tout d'abord penser à utiliser le processus inverse, utiliser des formes de communications antagonistes à celles en vigueur dans l'esprit du rêveur afin d'endormir la vigilance des projections, mais ça n'a pas marcher. Il semblerait que s'opposer à la "forme" du rêveur soit tout autant détectable que le traçage, si ce n'est plus. Ce qui paraît finalement logique : on remarque plus facilement un punk qu'un extrême conformiste. J'ai mis au point une méthode de transfère mais celle-ci est trop longue et complexe, de plus le décor n'est pas adapté."


Noe s'arrêta de parler. Même si, sous le soleil rayonnant de chaleur et de part son flegme inné, il avait discourut avec calme et lentement, c'était toujours éprouvant de bavasser. Il tira une grande bouffé de nicotine tout en fronçant les sourcils dans sa réflexion.

"- Il y a bien une idée qui me vient mais je ne suis pas sûr qu'elle fonctionnera puisque je ne l'ai eut qu'à cet instant, pourtant, j'ai bien envie de l'essayer. *marmonnant dans sa barbe invisible*. Oui je crois que ça me plait de plus en plus, et tant pis si je me ridiculise. Garçon !"

- Nous ne sommes pas là pour juger de ton ridicule, je t'en pris, n'ai donc pas peur. Après tout, l’improvisation est une qualité primordiale dans ce travail, fait nous donc part de ton idée. Proposa Cobb."


Un autre matelot vint et Noe lui mit un billet dans la même poche ventrale qu'au précédent. Ah les avantages du rêve. Les extracteurs suivaient avec intérêt afin de bien tout saisir.

"-Apportez donc moi un Daniel's, s'il vous plait, merci bien ! *Se retournant, remarquant les regards attentifs, en désignant le serveur qui s'éloignait.* Aucun rapport, j'avais soif... j'aurais peut être du vous prendre quelque chose, navré.

Bon ! Comme je vous l'ai dis précédemment, nous avons la chance d'avoir Dieu à nos côtés *désignant Arthur*. Sa conscience mais également son inconscience est omniprésente dans ce rêve, en suspension. Et comme vous le savez si bien, toutes les projections sont connectées au rêveur : lorsque quelque chose se produit dans sa tête, elles en sont inconsciemment informées. Cela dit, elles ne sont pas connectées entre elles. Encore heureux : si c'était le cas, elles nous identifieraient instantanément et nous sauteraient dessus avant que nous n'ayons le temps de dire 'Youpi quel joli rêve'. Les projections ne peuvent donc identifier un corps étranger que si celui-ci agit de façon à éveiller des soupçon, s'il affirme clairement en être un, ou encore, par la méthode que nous venons de voir, c'est à dire en reprenant les éléments cognitifs du rêveurs auxquels toutes les projections sont connectées. Donc si je dis, 'Je suis un corps étranger dans votre rêve.', il y aura plusieurs possibilités : Soit je suis en face du rêveur et là j'ai du soucis à me faire car si le rêveur identifie l'étranger tout les projections me lapides, bien que là il soit de mon côté c'est pour cela qu'il est plus difficile de les rendre suspicieuses, soit je suis face à une projection auquel cas c'est elle et elle seulement qui m'attaque, soit je suis seul auquel cas il ne se passe rien. Jusque là je ne vous apprend rien.


- C'est à peu près la vision des choses que nous avions en effet, confirma Eames.

- Maintenant, je vous prierais de vous poser cette question : que sa produirait-il si l'on arrivait à faire en sorte que le rêveur pense - consciemment ou inconsciemment - que les projections sont les corps étrangers ? Le message serait capté par toutes les projections qui verraient leur voisin comme des étranger et s'entretuerait. Ça serait... du cannibalisme.

- Mais nous avons déjà essayés. Intervint Cobb.

- Monsieur Charles. Enchérit Arthur, comme déçu que ça ne soit pas possible.

- Monsieur Charles ?

- Nous persuadions le rêveur qu'il était en train de rêver et que nous étions ses projections formés pour le protéger contre les extracteurs qui en réalité étaient nous. Ça marchait mais ça nécessitait beaucoup de délicatesse, et les projections restaient soudées.

- Hum, ingénieux en effet, rendre le rêveur coopératif, bougrement dangereux mais très ingénieux. Toujours est-il que c'est vous qui lui avez donné ces informations. Vous savez, l'esprit humain est beaucoup plus malin qu'on ne le pense. Lorsque vous dites au rêveur qu'il rêve et qu'il n'est pas en sécurité, lui comprend inconsciemment et l'information est capté par les projections qui seront beaucoup moins crédules que lui. D'ailleurs, vous ne trouviez pas étrange que les projections d'un rêveur qui est de votre côté vous attaquent tout de même si vous modifiez l'architecture de façon insistante ou que vous vous faites remarquer en général ? C'est parce qu'il y a toujours une partie du rêveur qui, malgré tout, se sentira menacée par vous, qu'il le veuille ou non.

- Tiens c'est drôle ça, je t'impressionne Arthur ?

- N'en soit pas si sûr. Cela dit, te voilà rassuré : aucun risque que mes projections t'attaquent.

- Vous voulez donc dire qu'il faudrait utiliser monsieur Charles mais sans que ça soit nous ? Comment, en usant une liaison à distance peut être ? Ça me paraît pas faisable."


Le serveur apporta son verre à Noe.

"- Et bien même avec une liaison à distance, type téléphone ou autre, ça ne sera pas possible. C'est un peu pour ça que j'ai comparé le rêveur à Dieu : non seulement il communique avec toutes les projections et les influences, mais en plus de cela il est relier à toute l'infrastructure du rêve. Si on lui téléphone par exemple, il saura qui le fait, et d'où. Non, ce qu'il faut, c'est faire en sorte que ça soit une projection qui le fasse à notre place, comme cela elle passera pour une projection au pire et au mieux le rêveur pensera - même inconsciemment - qu'elle a raison et qu'elle ne peux pas se tromper puisque que c'est réellement une projection, ce qui provoquera, ma fois, une guerre total. Et à ce moment là qui sait ce qui pourra bien se produire, toujours est-il que ça fera la diversion du siècle.

Alors bien évidemment, on ne peut pas forcer comme ça une projection à faire ce que l'on veut. Mettons de côté la théorie de monsieur Charles qui devient trop incertaine si nous l'appliquons à une projection et prenons une simple diversion du type faire passer une seule projection pour un extracteur sans pour autant mettre le rêveur dans la confidence. Pour cela nous allons utiliser la connexion... hem... divine, qui existe entre le rêveur et ses projections en suscitant des réactions de mimétisme. Je sais que cela marchera puisque je l'ai déjà expérimenté plusieurs fois et donc je le maîtrise assez bien maintenant pour le reproduire sans problème : lorsque le rêveur pense à quelque chose, toute les projections la pensent également aussi, mais inconsciemment. Ainsi lorsque Arthur a dit 'soleil', toute les projections pensaient 'soleil' - même si c'est plus compliqué que ça, disons que c'était dans leur esprit sans qu'elles ne le sache. C'est pour cela que le dire une fois paraîtra tout à fait normal mais que le répéter plusieurs fois sera considéré comme anormal. Si on arrive à créer une concentration très importante chez le rêveur sur une action en particulier, les projections tendront donc vers le même comportement. Avant de mettre tout ceci en pratique est ce que vous avez des objections ?"



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Colleen Fanshawe
Admin-Cobb's Team
avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 26
Localisation : Réalité
Emploi/loisirs : Travaille sur sa nouvelle cible
Humeur : ...Grrr

Personnage
Age PJ: 27 ans, Née le 5 Novembre
Totem: Un kaléidoscope
Spécial: Ex agent du FBI

MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Ven 6 Jan - 10:15

Malgré le flots intarissable de mots que prononçait Noe, Colleen avait suivit tout son raisonnement. Et, elle devait bien l'avouer, c'était assez impressionnant, même si le souffleur ne lui inspirait toujours pas confiance. Elle avait en direct son premier cours de "Voyage au cœur du subconscient". Et elle écoutait sans broncher, légèrement dérangée par la fumée du conférencier. Elle tilta violemment quand Noe se retourna vers elle pour lui demander si c'était elle l'architecte. Et lui en était persuadé. Ce n'était pas le cas. Colleen était surement pas l'architecte ! Déjà que son expérience en tant que faussaire s'était révélée, concluante mais difficile. Elle allait quand même pas porter les deux casquettes. En plus, avec son dégout pour tout ce qui est artistique et créatif, elle ferait une piètre architecte. Et puis, comment aurait-elle pu faire le bateau ? Avec la mer, le soleil, les gens ? C'était pas du tout le genre de Colleen. Mais alors pas du tout.

Elle suivit le reste de l'exposition de Noe, gardant en mémoire sonaccro, grinçant des dents, ne supportant pas l'erreur humaine. Elle l'observa commander un verre.

°Mais mais, il se croit où ? Open bar dans la tête de Arthur ? Fait attention mon gars, tu file un mauvais coton...°

Le fameux Monsieur Charles vint alors prendre place dans la discussion. Colleen comprit qu'il était une combine d'extracteur et apparemment, Cobb, son maitre faussaire et son cousin l'avaient déjà utilisé. Colleen eut un léger sursaut quand Eames dit, en plaisantant bien sûr, qu'il impressionnait Arthur. Mais il parlait en terme de projection et de mécanisme de défense de rêveur, si bien que Colleen n'eut pas la réaction irritée dite "normale" qu'elle avait lors des pics entre le faussaire et son cousin. Elle se contenta de serrer les dents. Puis le souffleur exposa une nouvelle technique qu'il était prêt à essayer sur le champ. Mais cette nouvelle annonce perturba Colleen. Il allait s'en prendre à l'esprit d'Arthur ! Son inquiétude habituelle reprit le dessus. Elle avait bien comprit ce que s’apprêtait à faire le souffleur, mais, elle avait des doutes en ce qui concernait la sécurité de son cousin. Si c'était une véritable mission, le sort de la cible lui aurait été plus qu'indifférent. Mais là, le rêveur, elle ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose. Elle essaya de se calmer. Elle reprit ses idées dans l'ordre. Et contre toute attente, puisque Noe leur en laissait l'occasion, elle réussit à parler. Et c'était plus un ton, d'interrogatoire du FBI qu'elle prit, plus habituée à ce type de discours.

-"Hum. Monsieur Constantin. Si je peux me permettre ?"

Arthur et Eames la regardèrent d'un air effaré, comme si elle venait de parler dans une autre langue. Mais Colleen était bien décidée à marquer sa présence.

-"Je veux souligner que vous faites une grave erreur en pensant que je suis l'architecte. Et je trouve étrange que personne ici n'ait relevé son erreur."

Elle lança des regards à Eames puis à Cobb et enfin à Arthur.

-"C'est vrai ça... J'avais perçu, mais je n'ai pas réagit.

-Désolé Colleen...

-C'est pas très grave."

Elle soupira, s'étonnant elle-même d'avoir relever une erreur de la part de ses employeurs. Elle se tourna vers Noe, sans le regarder directement. Elle était sur le point de dire que ces théories étaient surprenantes mais elle se ravisa. Pas question de faire un compliment...

-"En ce qui concerne votre démonstration à suivre, je veux m'assurer d'une chose... Est-ce que le rêveur risque quelque chose ? A force de manipulations des projections, n'y a-t-il pas une limite à ne pas dépasser pour garder le rêveur en sécurité ? Et je parle pour toutes les autres techniques de suggestion dont vous êtes apparemment le spécialiste."

Arthur fit un léger sourire en regardant sa cousine s'inquiéter pour lui. Colleen était encore étonnée d'avoir parler autant en présence du souffleur en lequel elle n'avait toujours pas confiance. Mais il fallait qu'elle pose la question. Il était impossible pour elle de mettre Arthur en danger, aussi minime qu'il soit. Elle attendit la réponse du souffleur en croisant les bras et regardant un peu à côté des yeux du souffleur.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inception-continuum.forumgratuit.org
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Mar 10 Jan - 10:36

Il avait parut tout ce qu'il y avait de plus stoïque lorsque Colleen s'était adressé à lui. Il s'attendait à des remarques sur ce qu'il avait dit, à ce qu'elle pointe des faiblesses ou qu'elle demande des précisions sur les points qu'il n'avait pas prit le temps de développer. Mais au lieu de cela, elle avait parlé de son statut, qui n'était donc pas celui d'architecte. Il savait qu'elle était faussaire puisqu'on la lui avait présenté sous cette activité mais il avait eut dans l'idée qu'elle pouvait être également conceptrice des lieux, ce qui n'était pas le cas. Son attitude conservatrice était d'autant plus révélatrice. Décidément, il lui fallait être prit dans l'équipe. Il avait dans l'idée qu'il allait bien s'amuser. Le fait qu'il n'ait jamais affirmé qu'elle soit l'architecte mais qu'il ne l'ait que supposé en lui demandant - plus par rhétorique - si c'était bien le cas lui confirma qu'elle avait bel et bien une dent contre lui. Il effaça de son esprit l'idée qu'elle puisse ne pas s'en rendre compte, cela ne lui paraissait pas possible. Cela dit, il avait décidé de jouer le jeu, inutile de se justifier, et si cela jouait en sa défaveur, il n'était pas le genre d'homme à ce soucier de ce que l'on pouvait penser de lui, sa vie en était la preuve.

Et puis ce ton, il le connaissait, c'était le même que celui des flics, dans les postes desquels il avait passé bien des nuits. Il savait que la dernière qu'il y passerait sera un sésame pour les barreaux, aussi la façon dont elle s'adressa à lui ne lui en parut que plus désagréable. Cela dit, il en tint compte et avait bien l'intention de ne pas le lui faire payer. Il y aurait des chances qu'elle ne remarque son aversion pour ce genre de comportement et n'en profite ; c'était lui la personne insupportable du groupe pas elle, il n'avait pas l'intension de se faire griller son monopole. Il sourit et mima une révérence.

"- Pardonnez ma méprise, je me repends. Ce doit donc être monsieur Cobb l'architecte, à moins que je ne me trompe encore. Ne pas se fier au déguisement donc, c'est noté."

Et merde, il n'avait pas put s'en empêcher. Il fallait dire que les femmes avaient toujours étés des cibles faciles quant à ses remarques, de plus leur réactions finissaient toujours par devenir explosives, ne se contrôlant plus. Certaines même partaient dans l'hystérie.

Mais ce qui suivit était encore plus comique. Il fallait dire qu'il ne s'y attendait pas le moins du monde. Bien entendu, personne ne lui avait encore notifié le lien du sang qui unissait Colleen à Arthur, mais sont attachement quasi maladif n'avait pas été sans frapper Noe depuis le début et il n'hésiterait pour sûr pas une seule seconde à en profiter pour se divertir un peu. Bien entendu, il n'irait pas trop loin tout de même, non seulement parce que cela pourrait lui attirer des mauvais points de la part de ses examinateurs mais aussi et surtout parce qu'il ne savait pas si l'attachement de Colleen était réellement morbide ou non. Si c'était le cas, l'embêter sur ce point ne serait pas tout à fait déontologique, mais à première vue, elle avait l'air d'avoir toue sa tête, il ne ferait donc pas de compassion, lui qui en était de toute façon devenu incapable.

"- En ce qui concerne votre démonstration à suivre, je veux m'assurer d'une chose... Est-ce que le rêveur risque quelque chose ? A force de manipulations des projections, n'y a-t-il pas une limite à ne pas dépasser pour garder le rêveur en sécurité ? Et je parle pour toutes les autres techniques de suggestion dont vous êtes apparemment le spécialiste.

- Est ce qu'il risque qu... ?" Ayden ne put retenir un rire bref. Il ne s'était vraiment pas attendu à tant de candeur. Cela lui fit penser que si elle faisait partie de l'équipe, il avait donc toutes ses chances. Les regards interloqués que les extracteurs s'envoyèrent lui paraissaient aller dans ce sens, néanmoins il comprit que la réplique de Colleen avait presque été perçu comme de la témérité. Il aurait juste préféré que ça ne soit pour une remarque constructive. Tant pis, elle lui avait assez tendue la perche comme ça. Tout en la regardant, il mit deux doigts sur sa tempe pour simuler une arme et mima le tir, sa cigarette rougeoya, comme poussant un cri au même moment. Son geste n'avait pas l'air exaspéré, juste volontairement inquiétant.

"- Le concept du risque est aussi utile qu'une sécurité enfant dans une centrale nucléaire, mademoiselle. Votre collègue a fait son travail ? Ne vous inquiétez donc pas pour le rêveur, inquiétez vous pour vous même."

En effet, il doutait que la chimiste ne leur ait confectionné des anesthésiant lourds pour un simple examen, et les projections ne se retournaient presque jamais contre leur maître. Il pensait presque car il avait déjà entendu des rumeurs, il avait entendu pas mal de choses, et c'était parfois difficile de faire le tri.
Revenir en haut Aller en bas
Colleen Fanshawe
Admin-Cobb's Team
avatar

Messages : 1230
Date d'inscription : 22/08/2011
Age : 26
Localisation : Réalité
Emploi/loisirs : Travaille sur sa nouvelle cible
Humeur : ...Grrr

Personnage
Age PJ: 27 ans, Née le 5 Novembre
Totem: Un kaléidoscope
Spécial: Ex agent du FBI

MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   Mar 7 Fév - 18:34

Colleen savait qu'elle s'inquiétait peut-être pour rien. Mais elle tenait absolument à avoir une réponse. Si ce type mettait ne serait-ce qu'un seul des cheveux d'Arthur en danger, elle était prête à tout. Quand elle eut fini de poser sa question, le souffleur ne put retenir un rire bref. Il se moquait d'elle ? Elle avait conscience de paraitre excessive dans la surprotection, mais de là à se foutre d'elle. Et puis, elle était novice la pauvre. Décidément, elle n'aimait vraiment pas ce type. Ce dernier prit une drôle d'attitude et mima une arme avec ses doigts.

°Quelle prétention... Il peut pas s'empêcher d'être intolérable...°

La réponse qu'il donna paraissait écarter tout danger pour le rêveur, mais Colleen n'avait aucune confiance en ce type. Et puis, il n'avait pas vraiment préciser... Et en plus, il se donnait la peine de la rabaisser en utilisant un exemple pour enfantin débile et il se permettait de lui donner un conseil des plus hautains... Et puis pour elle, la sécurité de son cousin passait avant tout. Enfin... Les états d'âme de Colleen ne devaient pas trop interférer sur le test du Constantin. Cobb reprit les rênes du test.

-"Et bien, je crois que c'est le moment de ta démonstration Noe. En même temps, tu as dit que cela avait marché par le passé. A toi de voir si tu veux nous impressionner ou pas."

Colleen se recula instinctivement, comme si le souffleur allait amorcer une bombe. Elle avait hâte que tout cela cesse, de sortir de la tête d'Arthur.

-"Mais je me pose quand même une question... Puisque c'est Arthur le rêveur et qu'il est avec nous depuis que tu expose tes plans de manipulations de projections, est-ce que toute cette démarche ne serait pas inutile ? Puisqu'il est au courant, ces projections doivent l'être aussi..."

-Il a raison. Le fait que je soit mit dans la combine depuis le début n'influence pas déjà sur les projections ?

-Pour un rêveur lambda, au cours d'une mission je veux bien, mais dans le cas présent... Est-ce que votre démonstration n'est pas compromise ?"

Pour le coup, Colleen avait tout comprit. Elle espérait de tout son cœur qu'Eames avait raison et que l'expérience du souffleur se révélait inutile. Comme ça, ils pouvaient rentrer et en finir. Mais le Noe était plein de ressources. Peut-être qu'il allait réussir à tenter quand même la démonstration.

-"En plus, vous comptiez faire comment ? Manipuler une projection ou manipuler le rêveur ? Par mimétisme ? Qu'est-ce que vous entendez par là ? Désolé Cobb, mais j'ai du mal à saisir.

-C'est parce que t'es pas un intellectuel, murmura-t-il doucement.

-Je dois avouer que toutes ses questions sont pertinentes ? Alors Noe ? Peux-tu nous répondre ? Je crois que finalement ta démonstration, si elle peut avoir lieu, se révèle être indispensable."

°Zut !! Manquait plus que ça... Cobb s'y met aussi...°

Colleen se mit en position d'attente. Plus que quelques minutes. Il donnait une explication, faisait sa démonstration, puis ils pouvaient enfin se réveiller...

°Aller ! Qu'on en finisse...°

[HRP : Peux-tu faire attention aux paroles en gras s'il te plait ? Et, j'aime bien ma couleur, essaye de pas la changer à chaque poste...^^]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://inception-continuum.forumgratuit.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Test du souffleur [PV Colleen; Noe]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Test du souffleur [PV Colleen; Noe]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Inception continuum :: Le monde onirique :: Première strate de rêve-
Sauter vers: